En visite à Colomiers: Une Ministre qui lutte contre l’illettrisme

C’est en amont des assises régionales de la prévention et de la lutte contre l’illettrisme qui se sont tenues hier après-midi à Toulouse, que la ministre déléguée à la Réussite éducative, George-Pau Langevin,  s’est rendue à Colomiers pour prendre le pouls du terrain. L’occasion de saluer l’action municipale de la deuxième ville du département en matière de soutien et de lutte contre l’échec scolaire. De l’école primaire Lamartine à la Maison Citoyenne Saint-Exupéry, les pas de la ministre, suivis de près par la députée Monique Iborra et le maire de la ville Bernard Sicard, ont emprunté les voies de tous les acteurs agissant dans le domaine : « Il faut savoir coordonner les actions et tous les services concernés pour lutter plus efficacement contre l’illettrisme » a d’ailleurs déclaré la ministre. L’échec scolaire a d’ailleurs souvent été présenté comme une priorité par le Président Hollande, et George-Pau Langevin s’en est fait largement l’écho en terres columérines : « Même en étant allé à l’école, certains souffrent d’illettrisme s’ils n’ont pas accroché avec l’apprentissage de la lecture ou de l’écriture.» Pour obtenir des résultats probants dans les années qui viennent, la ministre a fait la promotion d’une coordination efficiente de tous les acteurs possibles : « «Je suis attachée à ces principes de solidarité, à ce travail main dans la main mené entre partenaires éducatifs et municipaux qui permet de transcender les âges et les conditions sociales.» Car pour la ministre l’illettrisme concerne toutes les générations: « On peut renouer avec la lecture ou l’écriture quel que soit son âge ». Le cap est fixé, Colomiers est une vitrine… Le plus dur reste à faire.

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.