[En immersion] Avec un apiculteur des villes

©Franck Alix/JT

Davantage préservés des traitements chimiques, les centres-villes sont de plus en plus considérés comme un refuge pour les abeilles. Le Journal Toulousain grimpe sur le toit d’une banque pour voir comment vivent ces butineuses. Par Delphine Tayac Ce vendredi après-midi de vacances, les bureaux de la Caisse d’Épargne de la rue du Languedoc sont presque vides. Pas grand monde pour assister à une scène insolite : Olivier Ambrosino, apiculteur des villes, passe dans les couloirs feutrés avec sa combinaison et ses […]

Article premium

Ceci est un contenu premium.
Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l'info toulousaine autrement… en papier ou en numérique, à vous de choisir.
S'abonner
à partir de 1€ la semaine
Ce contenu est disponible à l'achat. S'il vous plaît utilisez le bouton "Buy Now" ci-dessous pour acheter le contenu.
cet article pour 0.29€
déjà abonné?
Se connecter


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.