En direct de Cugnaux : Des habitants disent stop aux promoteurs

Les Dupuy ne sont pas contents. Ce couple qui réside depuis plus de 60 ans en plein cœur du quartier Maurens à Cugnaux ne décolère pas : « La Mairie et les promoteurs veulent détruire l’esprit de notre quartier. Nous ne vendrons pas ! ». Car là est l’enjeu des tensions actuelles entre certains habitants et la mairie de Cugnaux.  La rue de la vieille église, théâtre de l’imbroglio, voit depuis quelques années de nouvelles résidences se construire au gré des permis de construire accordés à divers promoteurs. Et selon Céline Davies, voisine des Dupuy, ce n’est que le début : «Ils veulent racheter tout ce qui est possible de l’être, en proposant des ventes bien au-dessus des prix du marché. » Aujourd’hui, promoteurs, élus ou notaires ont tous tenté de convaincre le couple Dupuy de céder leur maison : « Nous avons subi de réelles pressions ». L’enjeu est de taille, leurs voisins directs ont, eux , dit oui au promoteur Cuxac qui a prévu la construction d’une nouvelle résidence de 40 logements. Si les Dupuy avaient répondu positivement aux différents « appels du pied », ce projet aurait sans doute pris une nouvelle envergure puisque la maison de ce couple d’octogénaires colle aux terrains en passe d’être cédés audit promoteur (les souseings seraient signés, et les ventes définitives seraient en attente de l’approbation du Plan local d’urbanisme). Les habitants du quartier, pour bon nombre révoltés face à cette urbanisation effrénée, n’ont pas hésité à mettre sur pied une pétition qui a déjà réuni plus de 200 signatures et qui a été remise en mairie : « Nous arrivons peut-être après la guerre, mais nous ne baisserons pas les bras. Nous ne pouvons pas laisser notre quartier se détériorer » précise Céline Davies.  Pour les Dupuy, la nostalgie est là, et une vente qui pourrait leur « rapporter gros » importe peu … Joseph nous montre des photos de son père faisant la fête dans le Cugnaux d’antan. C’est aussi un peu de cette âme qui s’envole avec les velléités des promoteurs.

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.