Emploi salarié; Midi-Pyrénées bonne élève

Avec une légère progression de +0.3 %, notre région se situe au 2ème rang de l’emploi salarié en France selon les statistiques 2008 récemment dévoilées par le Pôle Emploi Midi-Pyrénées.

 
En 2008, seules six régions françaises ont été créatrices d’emploi. Midi-Pyrénées peut s’enorgueillir dans un contexte ô combien difficile d’arriver ex aequo avec l’Ile-de-France et l’Aquitaine, à savoir en 2ème position de ce palmarès avec +0.3 % (la Corse se positionnant elle en haut du podium avec +1.9 %). Une évolution qui s’inscrit dans la durée, puisque le Pôle Emploi (anciennement l’ANPE) enregistre une certaine constance en la matière depuis deux décennies (Au niveau hexagonal en revanche, on remarque, toujours pour 2008 une baisse de -0.6 %). «Cette résistance au ralentissement dans notre région tient beaucoup à la structure de l’emploi avec des secteurs qui sont forts» fait remarquer Yves Dubrunfaut, Directeur Régional Pôle Emploi Midi-Pyrénées, «nous ne sommes pas ici dans une région industrielle, à l’inverse de la Franche Comté qui souffre énormément depuis un an».
Dans le détail, cette évolution positive est principalement portée par le secteur tertiaire (+2 300 emplois) et plus précisément les services à la personne, les activités financières, d’assurances et d’ingénierie d’information (conseil en systèmes et logiciels informatiques, programmation) alors que le secteur de l’intérim, du commerce, du textile et des activités liées à la fabrication de meubles reculent. Constat identique dans l’industrie (+200 emplois hors intérim). Le secteur de la construction perd lui, du terrain (plus de 200 postes).

 

Le chômage touche davantage les hommes

Au niveau des départements, la Haute-Garonne et les Hautes-Pyrénées sont les seuls à créer de l’emploi en Midi-Pyrénées. Les “mauvais élèves” sont le Tarn-et-Garonne (-1.1 %), l’Aveyron (-1.2 %), et le Gers (-1.3 %).
A noter que les effectifs des établissements de moins de 10 salariés (ces derniers représentent 84 % des entreprises et emploient 28 % des effectifs salariés de la région), diminuent de 0.9 % tandis qu’ils progressent de 0.8 % pour ceux de plus de 10 salariés.

Autre information, inattendue, que révèlent ces statistiques : Le chômage en cette période de crise, on le sait peu, touche davantage les jeunes et les hommes. Ainsi constate-t-on que l’emploi féminin progresse de 1.0 % alors que les effectifs masculins reculent de 0.2 %. Au 31 décembre 2008, l’effectif salarié midi-pyrénéen était de 681 000 personnes.
Pour 2010, les indicateurs sont plutôt positifs, note le Pôle Emploi Midi-Pyrénées. Avec notamment l’emploi intérimaire qui a amorcé un frémissement en mai. Les offres d’emploi quant à elles, enregistrent en juillet une baisse moins importante que par le passé.

De bon augure pour les prochains mois ?

Claire Manaud


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.