[EDITO] Portrait robot d’une révolution en marche

Les nombreux films de science-fiction en sont les projections : les machines vont se multiplier. Mais la manière dont elles sont présentées à la télévision est-elle conforme à la réalité ? Rien n’est moins sûr. Leur présence, de plus en visible, divise l’opinion quant à leur utilité et surtout à leurs usages. Comme pour tout, c’est une question de mesure. Shakespeare le soulignait d’ailleurs, « l’excès de zèle a son danger »… Dans la robotique comme ailleurs.

Car attention, ne nous trompons pas d’ennemi. Les robots ne sont que le fruit de la volonté humaine. Ainsi, c’est d’abord à l’homme qu’il convient d’expliquer que, mal utilisées, les machines peuvent devenir contreproductives, voire dangereuses. D’elle-même la technologie n’est pas néfaste. C’est l’usage qu’en fait l’homme qui transforme sa raison d’être. Quand Pierre et Marie Curie ont découvert le radium et le polonium, ce qui leur a valu le prix Nobel de physique en 1903, ils ne se doutaient pas que plus de trente ans plus tard, grâce à leurs travaux, des scientifiques donneraient naissance à une arme atomique. L’homme est-il capable de se restreindre à un emploi salutaire du progrès ?

« D’elle-même la technologie n’est pas néfaste. C’est l’usage qu’en fait l’homme qui transforme sa raison d’être »

Correctement utilisées, les machines rendent de fiers services à l’être humain, qui d’ailleurs les a conçus dans ce but. Les robots ménagers par exemple ne soulèvent aucune question particulière, pourtant ils sont partout autour de nous. Ils ont contribué à rendre les tâches domestiques moins pénibles et chronophages. Une avancée certaine pour celles et ceux qui gagnent ainsi du temps libre. Le dossier réalisé par le Journal Toulousain cette semaine montre que, dans de nombreux domaines comme la médecine ou l’agriculture, la robotique permet des progrès considérables, bénéfiques à l’homme. Les appréhensions restent toutefois présentes face à ces nouvelles technologies qui pénètrent notre quotidien et seraient prêtes à prendre le contrôle du monde comme le prétend parfois la science-fiction. Le dossier de cette semaine devrait aider tout un chacun à faire la part des choses.

 

 



UN COMMENTAIRE SUR [EDITO] Portrait robot d’une révolution en marche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.