[Edito] Manif pour rien

©Franck Alix/JT
©Franck Alix/JT

Ils sont de retour ! Les militants de la Manif pour tous ont repris leurs drapeaux à l’occasion des élections régionales. C’est drôle comme je les avais déjà oubliés ceux-là. Effacés de mon esprit, en même temps que leur mouvement d’arrière garde qui a secoué la France, au moment du vote de la loi Mariage pour tous. Comme le gouvernement n’a pas encore eu le courage d’aborder les autres sujets qui les fâchent (PMA, GPA), ils s’ennuyaient un peu. Alors l’envie leur a pris de demander aux candidats aux élections régionales leur avis sur « La famille », la seule, la vraie, l’unique : Papa, maman et les enfants. J’attends celui qui va dire « je suis contre ». Pour autant, sommes-nous obligés d’être pour ? Personnellement, je ne suis ni pour ni contre. Selon ce modèle, les familles recomposées et monoparentales sont déjà en dehors du cadre. Le divorce n’existe pas dans le monde en rose et bleu de la Manif pour tous (ils ne faut pas changer les repères traditionnels, même dans les couleurs…). Si on y ajoute, les couples homosexuels qui ont adopté, les couples sans enfant, peut-on vraiment croire que ce mouvement représente une majorité ? Ceux qui s’auto-proclament « manif pour tous » ne représentent en réalité pas grand monde.

« Barjot, mais pas rigide »

Le combat du Mariage pour tous est bel et bien terminé. Les prochains (éventuels) n’ont pas encore commencé. Ces militants ont choisi un drôle de moment pour ressusciter. D’autant que la Région n’a pas de compétences spécifiques sur la famille… Mais il y a tout de même une question fondamentale qui taraude nos pro Manif pour tous : « Est ce que votre région subventionnera des événements pro GPA ou des programmes pro-gender ? » Voilà une thématique de campagne que je n’ai pas encore eu l’occasion d’entendre, chez aucun de nos candidats. Dominique Reynié a prévu de se rendre à la réunion toulousaine organisée par ce mouvement. L’occasion pour lui de s’exprimer sur ce sujet… Ou de rentrer dans le costume du parfait Républicain fraîchement endossé ? A voir. Je ne fustigerai pas les candidats qui y participeront (comme certains pourraient être tentés de le faire). Une contre manifestation est bien sur prévue, mais à quoi cela sert de rester entre gens convaincus par les mêmes idées ? C’est le travers de tous les meetings politiques. Si les candidats de la gauche s’y rendent, ils auront l’occasion d’exprimer leur vision devant un public qui n’est pas conquis d’avance. Pour bien faire, il faudrait même que les candidats de droite aillent discuter avec les contre-manifestants. Barjot, certes, mais pas rigide…

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.