[Dossier] Ils font autrement … Pour aider les réfugiés

©sofrinov

Chanter pour apprendre la langue. Depuis un an, l’école de musique de la salamandre au Mirail propose aux non-francophones de se retrouver une fois par semaine pour chanter. Autour d’une professeure, une dizaine d’étrangers poussent la chansonnette. Une manière d’apprendre la langue mais aussi d’échanger, et pour les plus isolés de se créer un réseau. Des Syriens et des Tchétchènes ont ainsi appris à chanter “Bidonville” de Claude Nougaro ou encore “Le Sud” de Nino Ferrer. Et ça devrait se […]

Article premium

Ceci est un contenu premium.
Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l'info toulousaine autrement… en papier ou en numérique, à vous de choisir.
S'abonner
à partir de 1€ la semaine
Ce contenu est disponible à l'achat. S'il vous plaît utilisez le bouton "Buy Now" ci-dessous pour acheter le contenu.
cet article pour 0.29€
déjà abonné?
Se connecter


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.