[Dossier] Graffiti : Toulouse sous les bombes

©Truskool

PARADOXE. À l’occasion du festival Rose béton, rendez-vous dédié aux cultures urbaines, le Journal toulousain a mis le nez dans les flops toulousains. Ces signatures murales qui ont fait école dans les années 90 et qui restent une référence dans le milieu. Immersion dans un monde coloré perdu entre liberté délictueuse et succès planétaire. « Je fais un travail de schizophrène ». Tilt, c’est un gamin de 16 ans qui a décidé de faire voyager son nom sur les trains et de […]

Article premium

Ceci est un contenu premium.
Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l'info toulousaine autrement… en papier ou en numérique, à vous de choisir.
S'abonner
à partir de 1€ la semaine
Ce contenu est disponible à l'achat. S'il vous plaît utilisez le bouton "Buy Now" ci-dessous pour acheter le contenu.
cet article pour 0.29€
déjà abonné?
Se connecter


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.