Discothèques en flamme de Sesquières; 50.000 Euros de prime…

… A qui indiquera aux enquêteurs une piste capable de révéler les coupables de cet incendie criminel dont a été victime le célèbre complexe discothèque de Sesquières.
Un complexe quasi unique en Europe, qui regroupait 3 ensembles distincts “Esméralda, Le Bal et la Dune”. Les deux premiers ont été entièrement détruits et quant à la Dune, elle pourrait ne rouvrir qu’en 2009…
Aujourd’hui, alors que l’acte criminel n’a pas été revendiqué, les enquêteurs n’éliminent aucune piste.

 
Aussi bien celle du client irascible qui n’a pas supporté qu’un soir les portes de l’une des discothèques lui soient fermées. Une guéguerre entre discothèques, même si personne n’y croit vraiment, n’est pas à écarter. N’oublions pas qu’à titre d’exemple, la Dune crée chaque année le plus couru des événements européens, avec la présence, le temps d’un week-end, des 6 meilleurs DJ au monde dont David Guetta… Et bien entendu que dans l’Hexagone ce succès, qui s’amplifie d’année en année, pourrait agacer certains.
Et puis, pourquoi ne pas en parler, le site de Sesquières est un lieu exceptionnel, l’un des plus stratégiques de Toulouse pour qui aurait des ambitions immobilières. Sauf que la concession accordée aux Boss du complexe discothèque va jusqu’en 2045 ; de quoi énerver quelques impatients… 

 


En attendant, c’est un travail de 25 années de sacrifices, de défis et de rêves d’avance à partager entre potes qui vient de s’écrouler, par la faute d’une main criminelle qu’il faudra bien identifier.
Peut-être que les 50.000 euros offerts en prime à qui aura l’information décisive, celle capable d’identifier les coupables, fera délier les langues. Au Journal Toulousain on l’espère car Bernard et René les emblématiques patrons du lieu et leurs potes partenaires le méritent tant.
De toute façon, ce n’est pas ce type d’acte criminel qui va les faire reculer, là c’est une certitude. Et dans quelques mois, ce sont trois discothèques encore plus performantes qui seront proposées à une clientèle fidèle et impatiente de retrouver son lieu de prédilection.

 


André-Gérôme GALLEGO


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.