Des Mayas rue Saint Rome

La rue Saint Rome recèle bien des trésors ! C’est au numéro 39 que l’un d’entre eux a particulièrement attiré notre attention. Une adresse déjà bien particulière car il s’agit de la maison qu’occupait Auger Ferrier, médecin féru d’astrologie du 16e siècle  qui compta parmi ses patients Catherine de Médicis. Vous entrez sous le porche, suivez et montez les escaliers. Dès le premier entresol, une perspective surprenante s’offre à vous ! La terrasse du restaurant, à point nommé, «Les terrasses de St Rome» vous invite certes à une pause gastronomique, mais c’est aussi un lieu empreint d’histoire, qui respire «Toulouse», si calme dans le cœur battant de la ville rose. Sur la façade du restaurant, des Aztèques, des Mayas posent sur vous leur mystérieux regard. Une réelle curiosité que ces masques Aztèques ornant une façade toulousaine du 15e siècle. C’est Roger Bermond, le patron du restaurant, qui nous éclaire sur ces mystérieuses sculptures. En octobre 1492, Christophe Colomb débarque en Amérique. C’est une nouvelle fenêtre sur le monde, et une multitude de curiosités et de découvertes sont ramenées sur le vieux continent. La construction du bâtiment en question date de la même époque. Comme nous aujourd’hui, les hommes de l’époque étaient sensibles aux effets de mode, aux tendances. Dans ce grand moment de l’Histoire, les décorations «exotiques» pouvaient être amérindiennes.

 

Marie-Agnès Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.