Des manifestants bloquent la voie du tram Garonne

Cet après-midi, Tisséo a procédé à un premier roulage du tram Garonne. Mais trois cents mètres après le départ des Arènes, sur le boulevard Déodat de Séverac, la rame est bloquée par des syndicalistes de Sud Transports Urbains. Ce sont des agents de sûreté, des chauffeurs de bus et de tram qui sont sur la voie pour manifester leur colère. « Pour l’ouverture du tram, on nous a proposé une prime, on n’en veut pas » dit cet agent, « on veut un complément salarial.» Un blocage qu’Olivier Poitrenaud, directeur général de Tisséo, déplore « C’est exactement ce à quoi il va falloir s’attendre pendant deux mois. De la prise en otage caractérisée. Le thème abordé aujourd’hui ne faisait pas l’objet d’un préavis. » Interpellé par les manifestants, Pierre Cohen, président de Tisséo-SMTC, s’interroge sur cette action : « soit il s’agit d’opportunisme malheureux,  soit d’une posture politique. (…) On ne négocie pas sur un trottoir. »

Claire Manaud



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.