[Coulisses] Non mais, on peut manifester quand même !

Toulouse Remi Fraisse support demonstration (08-11-2014) ┬®franckalix-35
Photo : Franck Alix

Tensions. Depuis quinze jours, le centre-ville connaît des week-ends agités depuis le décès de Rémi Fraisse. Votre hebdo s’insurge contre le traitement médiatique et politique de la dernière manif en date. Explications.

 

Samedi dernier, rebelote. Le mot d’ordre est lancé, une nouvelle manifestation a lieu pour s’opposer au projet du barrage de Sivens, mais surtout pour saluer une nouvelle fois la mémoire de Rémi Fraisse. La veille, le préfet de Région Pascal Mailhos décide d’interdire la manifestation … Bon là, pour le coup, on peut comprendre, au vu des dérapages de la manifestation précédente, même si on était tout de même bien loin de la guerre décrite sur les chaînes d’info continue, et dans le quotidien régional qui titrait : « 5 heures de guérilla urbaine et d’affrontements violents à Toulouse. » C’était d’ailleurs ce que l’avocat Eric Lacassagne soulignait la semaine dernière dans nos colonnes : « Les mots ont un sens et ceux qui les emploient doivent être responsables, ce d’autant que leur mission est d’informer et non d’effrayer. » C’est donc une manifestation interdite qui s’est finalement tenue samedi dernier. Aux abords du cortège, nos deux collaborateurs photographes Franck Alix et Kévin Figuier, ont été plutôt surpris de ce qu’ils ont vu : « Franchement au début tout me paraissait calme, et il me semblait qu’il y avait beaucoup moins de casseurs que la semaine dernière. L’attitude des flics m’a plutôt étonné … Ils ont chargé sans réel motif. La charge était légitime puisque la manifestation était interdite, mais elle n’était franchement pas morale », souligne Kévin.  Même son de cloche chez Franck : « L’attitude de la police est assez incompréhensible et a vite généré un climat insurrectionnel. Alors que la manif  était plutôt bon enfant avec des sittings pacifistes, ils ont commencé à charger après plusieurs sommations, en bloquant tous les accès aux allées Jean Jaurès. Les manifestants se sont retrouvés dans une souricière, et ont commencé à s’énerver … Les flics sont passés au gazage tout de suite et ont fait une démonstration de force. »

“Je m’interroge aussi au sujet du  traitement médiatique”

Les deux témoignages concordent et sont bien éloignés du robinet d’eau tiède entendu  un peu partout. Oui, tout le monde doit condamner des agissements violents quand il y a lieu d’être, mais les coulisses de cette manifestation montrent également que les provocations ne viennent pas toujours du côté des manifestants. Que la force publique est parfois dans l’erreur. Nicolas Lafforgue, président de l’association des lecteurs du JT, était dans le cortège : « De ce que j’ai pu voir, il n’y avait aucune violence … Des tirs de confettis tout au plus. Les flics ont clairement entraîné avec leurs provocations une réponse violente. Je m’interroge aussi au sujet du  traitement médiatique. BFM était là et a tout vu. Pourtant, ils n’ont pas montré les charges des flics … » Celui qui est également chanteur du groupe « Bruit qui court » attaque également les partis politiques : « Il n’y avait aucun parti à cette manif , mis à part le NPA. Les politiques ont abandonné les manifestants ! » La seule voiture brûlée, samedi dernier, a été le fait d’une grenade lacrymo lancée par la police … C’est aussi une réalité.

 

 



4 COMMENTAIRES SUR [Coulisses] Non mais, on peut manifester quand même !

  1. Romain JAMMES dit :

    Salut,

    Oui en effet, j’y étais et c’était assez effarant.

    Par contre, Nico, je suis pas d’accord avec le fait que les partis abandonnent. On était plus d’une dizaine du Parti de Gauche. Je crois qu’on a pas besoin de déployer des banderoles pour être là, ce serait dommage de donner raison à ceux qui transforment les manifs en concours de drapeaux.

  2. Lafontan dit :

    Merci de rétablir la vérité sur cette manifestation ou la violence est venue de la police, c’était révoltant !

  3. gillou43 dit :

    Bonjour et merci pour ce site ! Voici quelques photos que j’ai prises samedi dernier: http://gillesofraisse.overblog.com/2014/11/demonstration-des-forces-de-l-ordre-a-toulouse.html.
    Je pense que ce genre de violences non justifiées éveille pas mal de ras-le-bol chez Monsieur et Mme tout-le-monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.