[Coulisses] Guerre des syndicats à la mairie

Syndicats se battent FOREST

Réplique. La semaine dernière, FO adressait une lettre ouverte au maire via notre hebdo ; des propos qui ont hérissé les poils d’un autre syndicat, l’UNSA. Une guerre des nerfs sous fond d’élections professionnelles à venir… Rien ne va plus !   L’ambiance est pour le moins électrique entre syndicats du côté de la mairie. Et pour cause… Les causes de litiges sont désormais multiples, avec en ligne de mire les élections professionnelles du 4 décembre prochain. Il y a, avant tout, […]

Article premium

Ceci est un contenu premium.
Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l'info toulousaine autrement… en papier ou en numérique, à vous de choisir.
S'abonner
à partir de 1€ la semaine
Ce contenu est disponible à l'achat. S'il vous plaît utilisez le bouton "Buy Now" ci-dessous pour acheter le contenu.
cet article pour 0.29€
déjà abonné?
Se connecter


UN COMMENTAIRE SUR [Coulisses] Guerre des syndicats à la mairie

  1. BL dit :

    Je ne sais pas s’il faut parler de “récupération politique” pour Cohen ou pour d’autres politiques. Cela dépend de comment sont utilisés ces contacts : pour jouer son rôle d’élu avec une certaine honnêteté ou pour un jeu politicien qui se moque bien des agents.
    Au delà, des différences de choix politiques (ici le rôle de l’office de la tranquillité), la mise en oeuvre des politiques, et notamment comment est conduit le changement dans les services, est en effet un sujet trop souvent négligé par les politiques et il est donc normal que cela soit un sujet de débat.

    Et forcément, c’est aussi un sujet de débat de la campagne des élections professionnelles du 4 décembre et il existe des approches différentes de l’action syndicale.

    Comme d’habitude, certains syndicats essaient de récrire l’histoire et se posent en “grands défenseurs” des agents pour faire oublier leurs pratiques réelles.
    La “lettre ouverte”de FO en est un exemple alors qu’ils ont voté “pour” la réorganisation en question, comme de coutume.
    Mais on pourrait parler aussi de l’UNSA qui gère le COSAT avec FO et semble avoir une certaine proximité avec la nouvelle équipe dirigeante. Ceci n’est d’ailleurs pas sans créer certains remous en interne car certains responsables syndicaux auraient récemment connu de nouvelles promotions, ce qui aurait fortement ému leurs adhérents jusqu’à demander une démission de leur secrétaire générale.

    Dans l’action syndicale, comme dans tout engagement, l’important est la cohérence entre les discours et les actes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.