Conseil Municipal de Toulouse, des joutes financières… à la Fée Clochette !

Joël Carreiras et Kader Arif

Avec 112 délibérations au programme, le 3e conseil Municipal de l’année de la ville s’est déroulé le vendredi 25 mai dernier. A l’ordre du jour, la présentation du compte administratif 2011 et le rapport 2011 de la direction de la petite enfance sur la Commission d’Admission Unique.

Les chiffres peuvent-ils mettre tout le monde d’accord ? En tout cas pas au Conseil Municipal de Toulouse ! Joël Carreiras, adjoint au maire aux finances a présenté le compte administratif de la Ville pour 2011. «Toulouse n’est pas la Grèce» lance l’adjoint aux finances à l’ancien maire Jean-Luc Moudenc. Ce dernier, suite à l’exposé du compte administratif 2011, a exprimé ses inquiétudes en matière d’investissement. Différents arguments sont avancés par l’ancien maire : «Entre 2009 et 2010 la part des investissements a chuté de 35% et malgré une petite remontée en 2011, nous sommes bien loin du taux accordé aux investissements de 2009». Autre argument, la ville est en dessous, en terme d’investissement par habitant, du taux qu’elle devrait appliquer dans sa strate démographique. L’épargne nette de la collectivité est également en baisse. La ville n’investirait pas à hauteur de son rang national et épuiserait ses réserves, contrairement au mode de gestion précédente ; mandature que pourtant l’équipe socialiste qualifiait d’immobile. Joël Carreiras, après une explication complexe de sa méthode finit par affirmer : «La santé financière de la ville n’a pas à être mise en doute. Votre vision polytechnique n’est pas suffisamment politique»…

3300 demandes de places en crèches en 2011

Maryse Jardin-Ladam

«Je ne suis pas la Fée Clochette !» a conclu de son côté avec humour Maryse Jardin-Ladam, élue à la petite enfance, à propos du bilan 2011 de la Commission d’Admission Unique (CAU) de la direction Petite Enfance et du reproche du manque persistant de place dans les structures d’accueil des petits Toulousains. L’engagement pris de présenter un rapport a été tenu, «par souci de transparence» a-t-elle expliqué. A son arrivée, l’équipe municipale a mis en place la CAU et un système de points pour l’attribution des places. Les fameux points priorisent les familles qui travaillent, les monoparentales, le handicap, les fratries tout en tenant compte des revenus. «Oui, il manque toujours des places mais nous travaillons, la commission se réunit une fois par mois et les familles ont plus d’informations». En 2011, il y a eu 3 300 demandes, 1 000 enfants ont pu être accueillis. Le prochain Conseil Municipal aura lieu le 6 juillet à partir de 9h30, salle du conseil de l’Hôtel de Ville.

Parmi les autres délibérations 

le lancement de la procédure de renouvellement de la Délégation de Service Public (DSP) de la gestion du centre de Congrès Pierre Baudis actuellement géré par GL Events qui a fait débat entre les groupes communiste et républicains et le groupe socialiste, un débat fermement clos par Pierre Cohen avec cet argument : «Ce n’est pas de la responsabilité du secteur public de s’occuper de ça, cela nécessite de recourir à des professionnels». La ville est désormais majoritaire à Télé Toulouse (TLT). Le bilan 2011 de la démocratie locale à Toulouse et l’adoption du plan climat énergie territorial (que nous dissèquerons prochainement dans nos colonnes).

Marie-Agnès Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.