Conférence-débat; l’embarras du choix

La Libre Pensée, l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité et l’Association Crématiste organisent une conférence-débat sur un thème transversal à ces trois entités : «Choisir, embarras ou liberté ?»

 

A-t-on la liberté du choix et le choix de la liberté ?, une interrogation toute philosophique mais qui rythme toujours nos actions au quotidien. C’est dans cet esprit que trois associations ont décidé d’organiser un débat public sur un thème qu’elles défendent chacune à leur manière : la Libre Pensée (LP) milite pour la liberté dans la vie, l’ADMD pour celle devant la mort et les Crématistes pour celle des funérailles.
«Choisir, embarras ou liberté ?», tel sera le sujet d’un grand débat organisé vendredi 25 avril à Toulouse, et animé par Michèle Vincent, vice-présidente nationale de LP, Jean-Paul Griso, secrétaire des Crématistes 31 et Marc Dreyfus, juriste et administrateur de l’ADMD à Paris. «En permanence, nous sommes face à des choix et il est intéressant de voir comment ceux-ci modèlent notre façon de penser, de vivre ou de mourir. La liberté est un concept fondamental, au même titre que la tolérance», explique Eliane Orville, présidente de l’ADMD 31. «Comme disait Voltaire : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire.»

Développer l’esprit critique

Ces trois associations, parfois pointées du doigt, espèrent également montrer que liberté ne rime pas avec affrontement et universalité : «Tout peut être dit ou discuté sans pour autant se sauter à la gorge. L’ADMD a souvent été décriée alors que les récentes affaires médiatiques comme celle de Chantal Sébire montrent que le débat sur le droit de choisir sa fin de vie est ouvert. D’autre part, il faut que les gens comprennent que nous militons avant tout pour notre propre liberté. Nous ne voulons forcer personne », précise Eliane Orville.
Cette conférence-débat sera également l’occasion d’évoquer les limites de la liberté d’action et la nécessité d’un esprit critique : « Il faut être conscient que chacun de nous est conditionné et peut donc être manipulé.  Il faut se dégager du dogme, des certitudes et accepter le doute. Par exemple, les personnes qui rejoignent des sectes agissent parfois en mettant en avant leur liberté de choix. Or, elles ne se rendent pas compte qu’elles sont manipulées et qu’il est très difficile de s’en sortir. La pédagogie est donc nécessaire. »
Liberté de penser, manipulation mentale, égalité devant la mort… Autant de sujets riches en réflexion qui seront développés lors de cette soirée. «Choisir, embarras ou liberté ?», nul ne peut dire si les intervenants et l’audience parviendront à un consensus : « La conclusion viendra de la salle mais le débat est délicat car la liberté ne peut exister sans la présence du choix ».

Sophie Orus

«Choisir, embarras ou liberté ?»
Conférence-débat
Vendredi 25 avril à 18h30
Salle du Sénéchal – 17, rue de Rémusat à Toulouse
Entrée libre
Plus d’infos : ADMD 31 – 05 61 62 08 23



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.