Communiqué de l’Unité UMP31 ; Elections internes J.-L. Moudenc, le renouveau

Ce n’est pas la confusion mais bel et bien la clarté qui l’emporte après les élections internes à l’UMP 31 des 4 et 5 décembre derniers.

 
Après avoir été constatés officiellement par huissier au siège national de l’UMP à Paris dès dimanche en début de soirée, en présence des représentants des différents candidats et de la secrétaire départementale, Chantal Dounot, les résultats à ces élections ont été officiellement validés par la commission des opérations électorales de l’UMP ce 6 décembre (résultats disponibles sur https://www.federationsump.org/horde/drupal/files/31-resultat.pdf).
De l’avis de tous les témoins présents, le dépouillement s’est effectué dans la plus grande sérénité.
La participation élevée de plus de 64 % (contre 32 % lors du dernier scrutin interne de 2008) donne à ce vote une légitimité incontestable et d’une ampleur inédite. Elle montre aussi, malgré les difficultés liées à l’utilisation d’internet, procédé avec lequel nos adhérents ne sont pas tous familiers et malgré trois reports successifs, l’adhésion des électeurs au processus mis en place.
Afin d’éviter tout débordement et toute tricherie, rappelons que la campagne et le vote ont été organisés sous la direction d’une personnalité indépendante nommée par le siège national, Jean Gougy, ancien secrétaire départemental des Pyrénées-Atlantiques. Celui-ci s’est attaché à vérifier tout spécialement la régularité des candidatures et des listes électorales. C’est donc en toute transparence que se sont déroulés la campagne et le vote.
Les résultats du scrutin sont tout aussi clairs : sur les 10 délégués de circonscription élus, 8 sont des candidats Unité UMP 31 ; 65,6 % des candidats élus au comité départemental appartiennent à cette liste ; ces candidats sont majoritaires dans 6 circonscriptions (2ème, 3ème, 4ème, 6ème, 7ème et 9ème circonscription) et minoritaires dans 3 (1ère, 5ème, 10ème). Dans la 5ème circonscription, Jean-Paul Escudier, candidat Unité UMP 31, a été élu délégué de circonscription.
Dans la 8ème circonscription, a été élue une liste consensuelle autour de l’ancien maire de Luchon, René Rettig.

Situation politique clarifiée

Par ailleurs, le candidat ayant obtenu le plus grand nombre de suffrage est Jean-Luc Moudenc sur la 3ème circonscription.
Sans préjuger d’éventuels recours, habituels pour toute élection, la situation politique est donc parfaitement clarifiée en vue du prochain comité départemental chargé d’élire le président de l’UMP 31 et qui devrait se tenir avant Noël. Unanimement, les candidats Unité UMP 31 élus hier soir souhaitent que Jean-Luc Moudenc, compte tenu de son expérience et de son implication dans ces élections internes, présente sa candidature à la présidence de la Fédération de l’UMP en Haute-Garonne.  
Ces élus Unité UMP 31 au comité départemental affirment encore solennellement leur souhait de travailler main dans la main à la reconstruction du parti avec tous les membres, sans exclusive, de cette instance dirigeante.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.