Commémorations de l’Armistice de la Grande Guerre: Un 95ème anniversaire ensoleillé

Le 11 novembre 2013, la France célébrait le 95ème anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918, qui a mis fin à la première guerre mondiale. A Toulouse, de nombreuses cérémonies ont été organisées dans les quartiers avec en point d’orgue celle qui s’est déroulée au monument à la gloire des combattants, à François Verdier.

Sous un soleil froid de saison, les Toulousains se sont rassemblés, le 11 novembre dernier, au monument à la gloire des combattants, allées François Verdier. Pour l’occasion, les autorités ont installé deux hauts gradins pour le public et les officiels et bouclé le quartier. A 11h, le maire de Toulouse Pierre Cohen accueille le préfet Henri-Michel Comet, et le Général Olivier Salûn, commandant la 11ème brigade parachutiste, commandant d’armes de la garnison interarmées de Toulouse et délégué militaire départemental. Les gradins sont remplis et les Toulousains continuent à arriver. Après la revue des troupes, le Général remet les décorations aux soldats qui se sont distingués. La cérémonie se poursuit par un temps de lectures. Tout d’abord, Jean-Marie Contal, président de l’association « Ceux de Verdun » lit un communiqué du grand quartier général de l’armée en date du 11 novembre 1918. Puis, Guy Darmanin, vice-président du conseil départemental pour les anciens combattants et victimes de guerre et la mémoire de la Nation livre le message de l’union française des associations de combattants et victimes de guerre.

 

 

[imagebrowser id=86]

Le devoir de mémoire

Le préfet Henri-Michel Comet clôt la séance par la lecture du message de Monsieur le Ministre délégué auprès du ministre de la défense chargé des anciens combattants, Kader Arif. Cinq jeunes ont déposé des bouquets de bleuets au pied de la flamme, chacun accompagné par un soldat en tenue d’époque. Les officiels ont procédé au traditionnel dépôt de gerbes. Le préfet, Guy Darmanin et Maître Maubec ont ensuite ravivé la flamme du souvenir, avant que dix colombes ne prennent alors leur envol dans le ciel toulousain. La cérémonie s’est achevée sur l’hymne national français. Les célébrations de cette année prennent une dimension particulière car elles lançaient les commémorations du centenaire du début de la première guerre mondiale. Un conflit fratricide. Neuf millions de morts et autant d’invalides. En France 1.4 millions de morts et disparus. 5 000 Toulousains y ont laissé leur vie (voir trésor toulousain Journal Toulousain numéro 587). Pour cette occasion une grande collecte est organisée. Les personnes disposant de lettres, de photos, de documents de cette époque ont la possibilité d’aller les faire numériser du 12 au 16 novembre à la Bibliothèque de Toulouse, 1 rue du Périgord, de 14h à 18h.

Plus d’infos : centenaire.org

Marie-Agnès Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.