Citiz, l’auto-partage fait sa révolution

Certains Toulousains connaissaient Mobilib depuis 2008, une coopérative d’auto-partage qui comptait pour son démarrage près de 60 sociétaires. Aujourd’hui, un véritable élan est donné à ce mode partagé de transports, car la marque toulousaine a décidé d’adopter la nouvelle identité du réseau national France-Autopartage, Citiz. « Ce changement va nous permettre une plus grande visibilité auprès du grand public » avance Thierry Bourret, le président de Mobilib, tout en précisant que la structure toulousaine « va garder son esprit avec une gouvernance partagée, des prises de décisions indépendantes et une activité socialement responsable. » Forte aujourd’hui d’environ 700 abonnés en terres toulousaines, cette coopérative innovante qui encourage à renoncer à la possession d’un véhicule, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : « Nous allons atteindre un équilibre économique sans subventions en 2014 » précise d’ailleurs le président de la structure. Bernard Marquié, adjoint au maire chargé de la circulation, a commenté positivement l’action de Mobilib, devenue Citiz : « Nous avons participé à cette aventure dès le début. Cela entre pleinement dans l’action municipale qui vise à diminuer la présence de la voiture en centre-ville. » Les abonnés de Citiz vont désormais avoir accès à de nouvelles stations aux Minimes, à Rangueil mais aussi à Ramonville… Comme si Citiz n’était qu’au début de son aventure.

Thomas Simonian

Plus d’infos sur www.toulouse.citiz.fr

 

L’auto-partage est la mise à disposition par une entreprise ou une coopérative de véhicules. L’utilisateur ne finance que pour la durée de son besoin, et le reste du temps le véhicule est laissé à l’usage d’autres abonnés. Il s’agit ainsi de mutualiser les coûts d’achat et d’entretien des véhicules. Si ce système fonctionne dans nombre de pays, la France a encore du mal à adopter ce changement sociétal.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.