Cité de l’Espace ; La vie en vert

Trois zones d’exposition, deux films fantastiques, la Cité de l’Espace vient de dévoiler sa toute nouvelle thématique à la fois ludique et scientifique autour de la recherche de la vie dans l’univers.

 
«Etes-vous prêt à la rencontre ?» Celle du troisième type bien sûr ! Durant toute l’année 2010, le parc d’animations toulousain a décidé de se mettre au vert. Encore une aventure ludique et scientifique qui a cette fois pour objet la recherche de la vie dans l’univers. Tout commence dans la nuit du 31 mars au 1er avril derniers, lorsqu’un ovni vient s’écraser sur le site même de la Cité de l’Espace. A la demande des autorités, la DGRA (Direction Générale des Recherches Aliens) et son professeur Moublanc (éminent ufologue dont le physique n’est pas sans rappeler celui du célèbre “Doc” dans le film “Retour vers le futur”) investissent les lieux pour mener l’enquête… Un scénario de visite proposé au public qui dès son arrivée, après avoir dûment complété un livret de formation, sera déclaré apte ou pas à remplir la future mission de la DGRA…
«Nous nous sommes servis du poisson d’avril pour lancer ce nouveau thème qui sollicite d’emblée l’imaginaire, la réflexion. Et nous nous attachons à toujours bien faire la part des choses entre la réalité et la fiction dans un décor inspiré de la bande dessinée et de la science fiction» explique Marc Moutin, Directeur des programmes à la Cité de l’Espace. C’est d’abord à un voyage au “Centre de la Terre”, qu’est plongé le visiteur, dans l’ambiance abyssale du Terradome : il peut y voir la variété des formes de vie existant dans les milieux terrestres les plus extrêmes. Au seuil de “La Porte des mondes”, il embarque alors dans un vaisseau au cœur d’un décor spatial afin de chercher la vie ailleurs. Des éléments interactifs lui font découvrir les exo-planètes, qui hors de notre système solaire, pourraient bien être de nouveaux candidats à la vie. Un compteur spécial en a d’ailleurs recensé 430 depuis près de trois semaines. Mais aussi des voisins de la Terre comme Titan : ce satellite de Saturne présente des similarités avec la planète bleue. «Certains de ces paysages ressembleraient, paraît-il, à la Côte d’Azur», confie Aude Lesty, chef de projet. Et puis Mars, bien sûr, et ce bruit non identifié dont il faut trouver l’origine grâce à un jeu de pistes.

 


Cent milliards de galaxies

Au cœur de “La Base secrète”, le visiteur se prépare à une éventuelle rencontre avec l’extraterrestre : dans le “Bureau des communications”, une table des messages permet d’explorer leurs contenus, captés ou envoyés depuis la Terre, comme le morceau “Across the universe” des Beatles. Dans le “Bureau d’investigation” sont étudiés les Phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés, ou “PAN”. Le GEIPAN (Groupe d’Etudes et d’Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés, intégré au CNES, voir interview) a à ce propos apporté son concours à cette exposition : «Notre collaboration avec la Cité de l’Espace a été ciblée surtout sur la reproduction du bureau de l’enquêteur. Le GEIPAN a fourni les supports visuels et quelques exemples d’observation que l’on a traités et qui sont disponibles sur notre site internet. Des observations et des conclusions rendues publiques à travers notre site» confie son responsable, Yvon Blanc.
Autre attraction, le “Laboratoire du contact”, dans lequel le public est confronté aux modes de communication face à un être doué peut-être d’une intelligence différente de la nôtre. Serions-nous capables de nous comprendre ? Telle est la question à laquelle l’expérience Mendel va permettre de répondre : un organisme étrange, interactif, visuel et sonore avec lequel le visiteur tente d’interagir, mis en place par le collectif Eole. A proximité, enfin, le “Laboratoire de propulsion” pour les amateurs de canulars et autres où l’animateur démontre comment un engin peut léviter de manière autonome. Tout simplement étonnant…
L’univers serait peuplé de cent milliards de galaxie. La probabilité de l’existence de vies extraterrestres est par conséquent loin d’être exclue. Serons-nous visités un jour ? Demain ? Quoiqu’il en soit, si ces êtres venus d’ailleurs se montrent plus humains que les soi-disant hu- mains, alors : Welcome…

Claire Manaud

Cité de l’Espace
Tel : 0820 377 223 (0.12 € TTC/mn)
www.cite-espace.com



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.