Ce qui aurait pu être évité

Au retour du G20 l’actualité est multiple. Elle concerne à la fois la situation en Iran où se joue l’avenir de la non-prolifération nucléaire sur fond de négociation (ami-ennemi) à Genève mais où se joue aussi peut-être l’avenir d’Israël, de l’Europe et du Proche-Orient ; l’avenir du Président américain Obama qui pourrait être bafoué par l’Iran et lâché par la Russie et la Chine ; auquel cas sa faiblesse conduira plusieurs créditeurs à demander le remboursement de leurs avances politiques (l’aile gauche de la CIA, les alliés européens trop mal traités et tous les Américains, victimes potentielles du terrorisme).

 
Il y a aussi dans la succession de ces nouvelles qui font événement l’espace d’un instant l’ultimatum de Poutine à Renault menaçant de réduire la participation du constructeur français au capital du fabricant de la “Lada” s’il n’injecte pas d’argent frais, le chômage américain à 9,8 % (la crise a détruit 7,2 millions d’emplois), la première vidéo du soldat Shalit trois ans après son enlèvement par le Hamas, la désignation surmédiatisée de Rio de Janeiro (du Président Lula et de Pelé faisant mordre la poussière au couple Obama supporter engagé et déçu de Chicago) pour les JO de 2016, la mésaventure du cinéaste Roman Polanski incarcéré en Suisse et peut-être extradé vers les États-Unis pour une affaire de viol sur mineure qu’on croyait classée, les suicides à France Télécom qui voient les psychiatres divisés (la fragilité individuelle et le manque de support social seraient autant à incriminer que la pression du management).
Il y a aussi, sous une nouvelle rubrique qui vient de faire son apparition à la lumière des médias (presse écrite et audiovisuelle) : “ce qui aurait pu être évité”.
Le crash du Rio-Paris (le pathétique et tragique vol AF 447) : «la sonde Goodrich en service depuis 1996 aurait certainement évité cet accident» soulignent Gérard Arnoux président du Syndicat des Pilotes de France et Henri Marnet-Cornus ancien commandant de bord dénonçant «un échec collectif et une faillite totale du processus de retour d’expérience».
Ce qui aurait pu être évité, la mise en cause du service public de la Poste donnant lieu au succès de la “votation citoyenne” qui «semble avoir rendu un peuple à la gauche» ; ce qui est dommageable c’est l’absence de légalité d’un tel référendum (légitime en soi) faute d’une loi de validation de la révision constitutionnelle votée à Versailles en juillet 2008.
Ce qui aurait pu être évité, selon le mot du Ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, le meurtre de la joggeuse Marie-Christine Hodeau ; dont la disparition (assassinat par un récidiviste) conduit à s’interroger sur le contrôle du Juge de l’application des peines tout autant que sur la castration chimique (qui ne résout pas tous les problèmes !).
Ce qui aurait pu être évité, l’humiliation de l’Amérique (est-ce pour sanctionner ce que d’aucuns appellent la désinvolture d’Obama ?) au moment où Chicago était “dézinguée” au profit de Rio, où Obama a d’abord été la proie contestée des membres du CIO visiblement agacés par “l’appel Obama”…
Autant d’éléments qui conduisent déjà à présenter l’actualité autrement en émettant plus de regrets que d’amertume !

Stéphane Baumont


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.