Carnaval, oh carnaval !

Annonciateurs du printemps, associés à la fête chrétienne de Mardi Gras, les carnavals sont des moments de liesse populaire, de fête que les petits comme les grands attendent chaque année avec impatience. On se masque, on se déguise, on se prépare et participe aux grands défilés des chars, on assiste au procès de Monsieur Carnaval puis à sa crémation. S’ensuit la fête, la danse… En 2012, après plus de deux décennies d’absence, Toulouse renouait avec cette tradition et 50 000 Toulousains répondaient alors à l’appel. Pour cette deuxième édition, en 2013, la ville rose a inauguré la période carnavalesque le 30 mars en décorant le parcours du défilé qui a eu lieu le 5 avril dernier. Par Marie-Agnes Espa

 

 

Soit, les carnavaliers étaient moins nombreux cette année, mais Toulouse a tout de même vibré au rythme de son carnaval. 40 000 personnes auraient parcouru les rues de Toulouse vendredi soir pour accompagner Monsieur Carnaval au Port Viguerie.  Cette tradition, interrompue à la fin des années 80 par le maire Dominique Baudis à cause de « débordements » liés à la fête, est remise au goût du jour en 2011 par la nouvelle équipe municipale. L’organisation est confiée au Comité d’Organisation du Carnaval Unifié (COCU). En 2012, la première édition de ce tout nouveau festival, malgré les sombres jours que la ville a connus au mois de mars, rassemble tout de même 50 000 personnes selon les organisateurs. De grands espoirs pèsent sur la « cuvée 2013 », et l’édition prend une forme différente, avec plus d’activités et d’animations en amont du carnaval. Outre les préparatifs à proprement parler du défilé en lui-même, le comité organisateur a sollicité les Toulousains pour déguiser la ville » ou pour le moins, le parcours. Ainsi, à partir du 30 mars, différents points emblématiques de la ville situés sur la route du défilé (comme la statue de Pierre-Paul Riquet) ont été « enguirlandés ou customisés » nous précise Raphaël qui participe à l’aventure, « comme ça les gens, même s’ils ne savent pas qu’il va y avoir un carnaval, se doutent que quelque chose va se passer » précise-t-il en préparant son char.

 

« Maman regarde, il pleut des confettis »

Nous sommes le 5 avril, il est 18h. Les allées Jean Jaurès accueillent des véhicules bien particuliers : les chars du grand défilé. Sagement alignés, ils attendent l’heure du départ. Les préparatifs vont bon train : on se maquille, on termine de décorer. Au milieu des camions et tracteurs, rencontre avec Uno, fier équidé qui tractera le char d’une grande école toulousaine, il vit son heure de gloire et le public déjà présent ne semble pas se lasser de le contempler. Au loin, des chants caribéens résonnent. C’est le char du festival Rio Loco qui échauffe ses voix, un appel au soleil et à la chaleur des îles, car le fond de l’air est tout de même un peu frais. La tension monte, elle est positive. L’heure arrive. La Reine du Carnaval reçoit les clés de la ville des mains du maire Pierre Cohen, et c’est le top départ de cette édition 2013 ! Au son des tambours, au rythme des chants, les 26 chars s’animent et les 15 ensembles défilants s’égayent, le public se réjouit et s’engage aux côtés du millier de participants composant le cortège. « Maman regarde, il pleut des confettis » crie une jeune demoiselle déguisée en coccinelle. Mathilde a déjà fait le Carnaval à l’école mais est ravie de le refaire dans la rue et de se coucher tard ! Dans une ambiance festive et joyeuse, près de 40 000 personnes accompagnent l’infâme Monsieur Carnaval au Port Viguerie. L’heure est grave, le jugement inutile : le terrifiant est brûlé sans sommation !

Pour les uns, place à la danse et aux bals organisés par-ci par-là, pour les autres, retour à la maison. Dans un métro bondé, Zorro, un poussin de 1.90m et deux fées se demandent où poursuivre cette soirée si bien commencée…

 

 

Carnavals d’ici et d’ailleurs

Flamboyant à Rio de Janeiro

Le Carnaval de Rio est l’un des plus célèbres et courus de la planète. Quatre jours de fête, de couleurs, de percussions, de danse, de samba. Sans compter la période de pré-carnaval qui peut commencer trois à quatre semaines avant, durant laquelle des festivités sont organisées dans les différents quartiers de la ville. Véritable emblème de ce que doit être un Carnaval, les festivités de Rio ont fait de nombreux émules et sont dupliquées partout dans le monde.

Atemporel à Venise

Depuis le Moyen-Âge, Venise fête son Carnaval. La cité des Doges déjà imprégnée d’une ambiance bien particulière, endosse son habit de mystère et enfile ses masques finement et richement décorés. Au détour d’une ruelle, devant une église, sur les quais ou Place San Marco, les déguisements s’exposent et s’admirent dans ce magnifique décor chargé d’Histoire, comme si la ville devenait théâtre. Mondialement connu, les dix jours du Carnaval de Venise sont très courus par les touristes.

 

A Menton, le Carnaval est l’occasion de la Fête du Citron ! En 2013, l’événement a fêté ses 80 ans et pour cet anniversaire, les organisateurs ont choisi le thème du « Tour du monde en 80 jours ». Chaque année, 250 000 visiteurs affluent vers la commune. Les défilés de chars d’agrumes ont lieu le dimanche, c’est la Promenade du Soleil. Cette année, 140 tonnes d’agrumes sont utilisées au long des 19 jours de festivités !

Les prochains Carnavals

Samedi 13 avril

Carnaval du Grand Minimes

Sur le thème : « Il était une fois… » Rendez-vous pour le départ à 13h30 rue Hoche (Quartier Bourbaki). Le cortège rejoindra la parade des Mazades au jardin Nougaro pour se rendre à la place du marché aux cochons.

Vendredi 19 avril

Carnaval Polygone, Cartoucherie, Fontaine

Départ à 16h du Centre Social Polygone et de l’école Peire Godolin, 18 rue Vincent Scotto. Le défilé parcourra la résidence Polygone, l’avenue de Grande-Bretagne, la rue des Fontaines. Musique, animations d’inspiration occitane, le jugement final de Monsieur Carnaval se fera dans le parc Pouvillon.

Samedi 22 juin

CarnaBrasil 4

Départ à 16h allées Jean Jaurès, le défilé suivra ensuite le boulevard Carnot, la rue de Metz, Esquirol jusqu’au Pont Neuf. Organisé par Meu Brasil, la fête mélange tous les Carnavals du Brésil ! Plus d’informations : brasilmeu.com

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.