Cacophonie

Certains vocables ont la vie dure : An-ti-ci-per et ur-gen-ce sont des reliquats du siècle dernier qui poursuivent leur vie au soleil de nos exigences et au mépris de nos angoisses. Dans tous les domaines, il est indispensable de prévoir, d’organiser “à l’avance”, d’imaginer ce que sera la situation demain. Parallèlement ces actions à mettre en œuvre sont urgentes. Rien ne peut attendre. On a même
le sentiment qu’à défaut de “se presser pour agir” les conséquences de nos actes seront graves et pour tout dire “catastrophiques”. Heureusement, nous disposons maintenant de moyens de communication qui peuvent à la fois répondre à l’anticipation et à l’urgence.

 

Pour lire
la suite, reportez-vous au Journal Toulousain n° 346.

En vente
en kiosque au prix de 1 euro.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.