[Ça Bouge] ‘’Mediacités Toulouse’’ mène l’enquête !

Ce nouveau journal en ligne d’investigation a publié, ce mardi, ses premiers articles. Il promet de révéler les failles des pouvoirs politique, économique ou social de la Ville rose. Sans publicité, en prenant le pari du payant.

Mediacités Toulouse
JT

L’indépendance est le moteur de cette nouvelle aventure journalistique baptisée Mediacités. Elle est initiée par sept  anciens membres des rédactions de l’Express ou de l’Expansion, qui les ont quittées après leur rachat par l’homme d’affaires Patrick Drahi. « En France, 85% de la presse est détenue par 10 milliardaires. C’est une des raisons de la défiance qui mine notre démocratie », commence Jacques Trentesaux, ex-rédacteur en chef de l’Express.

Mediacités refuse ainsi tout lien avec un groupe industriel et vient de lancer une levée de fonds auprès de petits investisseurs. Sa ligne : « engagée, mais pas partisane ». Son crédo : l’enquête, approfondie, menée par des journalistes ancrés localement. « Nous avons constaté qu’il y a un manque de formats journalistiques longs et de révélations au niveau local. Qu’il y a de la place pour un acteur supplémentaire, complémentaire de la presse quotidienne régionale. » Les fondateurs se sont notamment inspirés du défunt journal d’enquête en ligne toulousain Carré d’Info : « Ils se sont heurtés à une taille de marché. Nous, nous allons répartir nos coûts sur plusieurs villes », explique Jacques Trentesaux. Ainsi l’édition toulousaine est déjà la troisième après celles de Lille et de Lyon. D’ici trois ans, Mediacités espère compter 3000 abonnés dans chacune de ces villes et dans une demi-douzaine d’autres.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.