Bouscatel sur le mariage gay : «On ne peut pas être contre !»

Le débat concernant le mariage et l’adoption pour tous est définitivement lancé. Le 17 novembre prochain, que l’on soit pour ou contre, les deux camps se feront face dans les rues toulousaines. René Bouscatel, membre du groupe «Toulouse Métropole d’Europe», dont le nom est toujours cité comme étant dans la «short list» des têtes de liste potentielles pour les municipales, a choisi le JT pour livrer sa prise de position. Le président du Stade Toulousain prend en compte les évolutions sociétales et n’hésite pas à défier Jean-Luc Moudenc.

Comprenez-vous qu’il y ait des manifestations sur ce sujet ?

Les manifestations sont une liberté constitutionnelle. Je n’ai rien à dire sur le principe même d’une manifestation mais maintenant je me pose la question de savoir s’il ne serait pas plus judicieux, et plus équilibré, que soit organisé un grand débat national. La vérité ne sortira ni d’une manifestation, ni d’une contre-manifestation. Nous ne devons pas nous opposer sur de telles thématiques.

N’y a-t-il pas un risque de fracture de la société en abordant ce type de débats ?

Bien entendu que le risque existe, et que les Français sont déjà divisés sur la question. Mais nous devons collectivement apprendre à dépasser les réactions primaires que nous pouvons avoir de par notre éducation ou notre environnement, afin de regarder notre société telle qu’elle est aujourd’hui.

Quelle est votre position personnelle ?

Je suis clairement pour l’idée du mariage pour tous. Il me paraît une évidence que les homosexuels puissent avoir les mêmes droits que tout le monde. Deux personnes qui vivent ensemble et qui s’aiment, doivent pouvoir s’unir librement, et avoir ainsi un cadre légal. Le mariage civil ne pose donc pour moi aucun problème. On ne peut pas être contre ! C’est aller contre la réalité du monde dans lequel nous vivons.

Vous avez la même opinion concernant le volet adoption ?

Là, le débat est plus délicat. Il faut y réfléchir de manière cohérente, car il y a aujourd’hui des personnes de même sexe qui élèvent des enfants, et ce sans cadre juridique clair. Il faut donc leur donner un statut. La réalité a la tête dure ! On ne peut pas dire que les faits n’existent pas s’ils ne nous plaisent pas. Les solutions ne se trouvent jamais en niant la réalité.

Autre sujet sociétal d’actualité : le remboursement à 100% de l’IVG. Jean-Luc Moudenc, seul député d’opposition dans ce département, s’y est opposé. Etes-vous sur la même longueur d’ondes ?

Certainement pas. En ce qui me concerne, et dans la mesure où c’est possible, il me paraît que ce remboursement est un véritable progrès social.

Propos recueillis par Thomas Simonian

 

Les opposants se mobilisent

Marie-Pierre Chaumette, conseillère régionale et présidente départementale du MPF 31, appelle «à une forte mobilisation le samedi 17 novembre à 14h 30, place Esquirol, à Toulouse, lors du rassemblement organisé par «La Manif pour tous» contre le droit au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels.»

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.