Begjing 2008

Alors que le huit est signe de prospérité en Chine, que vont apporter ces jeux olympiques tant critiqué et tant décriés ?

Les Chinois ont choisi le 8-8-2008 pour célébrer la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques, ce chiffre est un chiffre hautement symbolique dans ce pays. Nombre de mariages vont aussi se dérouler ce jour béni et des fêtes vont se dérouler partout. J’oserais dire sauf au Tibet qui est toujours opprimé, sauf pour les journalistes, Chinois ou étrangers, qui sont empêchés de faire normalement leur travail.
Depuis maintenant plusieurs mois, les polémiques vont bon train pour savoir quelle attitude avoir face à ces jeux organisés dans un pays communiste, où, le moins que l’on puisse dire c’est que la liberté est bien encadrée.
Liberté d’expression tout d’abord, les journalistes en savent quelque chose. Les journalistes chinois emprisonnés quand ils ont osé dire quelque chose de négatif sur les jeux olympiques, sur la dictature dans leur pays. Journalistes étrangers aussi, qui dans un premier temps se sont vus refuser l’accès à certains sites internet. Le CIO a paraît-il fait le nécessaire pour que cette censure soit supprimée. Elle le sera soi-disant pour la presse, et pour certains sites, mais je crains que ce ne soit que de la communication. Nous verrons bien pendant les jeux ce qu’il en est, et surtout après le retour des journalistes dans leurs pays respectifs. Là où ils pourront s’exprimer.
Liberté de circuler ensuite, considérablement mise à mal par l’encadrement policier. Sous le prétexte de la crainte des attentats, les Chinois et les étrangers seront parqués dans des endroits autorisés. Impossible d’aller où cela n’est pas permis, sans quoi la répression sera dure. Il n’est qu’à voir les consignes données à la presse pour se déplacer dans l’enceinte de jeux et pas ailleurs.
Tout cela, la planète entière le sait, certains pays ont eu des réactions pour refuser ces diktats, mais sans succès. Le boycott de la cérémonie d’ouverture aurait été une bonne façon de se manifester. En effet cette cérémonie doit se dérouler sous l’effigie de Mao Tsé Toung, elle est donc à ce titre un geste très politique. En dehors de toute référence au sport. A ce titre les hommes et femmes politiques de tous pays pouvaient se manifester en faisant un véritable geste politique en refusant d’y aller. Après de nombreuses tergiversation, certains pays ont assumé ce geste (le dernier en date est l’Italie) par contre en France c’est toute une délégation qui s’y rend. Comme si cela allait nous rapporter des commandes, alors que c’est un leurre mais tout le monde justifie cette présence par la réal politique, sachez qu’elle a ses limites. Reporter sans frontières, qui œuvre pour la liberté d’expression partout dans le monde s’est battu pour ce boycott, ils n’ont pas obtenu gain de cause en France, c’est très dommage. Il ont par contre remporté un très gros succès lors du passage de la flamme olympique à Paris.

 

Pierre de Coubertin doit se retourner dans sa tombe

Du côté des athlètes, ceux qui prônaient le boycott avaient tord. En effet les sportifs jouent toute une carrière sur une olympiade, ce serait trop leur demander que de ne pas se rendre à cette manifestation vitale pour eux. Par contre ils devraient avoir le droit de penser, ce qui n’est pas le cas. Le comité olympique Français par l’intermédiaire de son président, relayé par notre ministre de la jeunesse et des sports, a prévenu. Les athlètes ont interdiction de manifester quoi que ce soit de leur opinion. Même le soi disant badge, qui devait être notre fierté, s’est auto détruit sous la pression.
Nous sommes donc en Face d’un CIO qui donne les jeux à un pays ou la liberté est bafouée, avec  un comité Français qui se comporte comme le gouvernement Chinois, et personne ne dit rien. Pour ma part c’est le plus grand scandale de ces jeux. La chine est ce qu’elle est, nous ne pouvons pas y faire grand-chose, mais que les instances des pays soi disant libres jouent leur jeu, c’est inacceptable.
Nous avons un signe important de ce verrouillage politique Français, Roseline Bachelot, qui parle haut et fort au nom du gouvernement est secondée théoriquement par  un secrétaire d’état. Ce secrétaire d’état est chargé des sports, ne trouvez vous pas étonnant qu’il soit si peu mis à contribution, si peu bavard. La raison en est simple, il a son franc parlé, avec son accent du sud ouest, et il ne dit pas que du politiquement correct. Il s’est déjà positionné publiquement sur la liberté individuelle des athlètes en dehors du sport. Rien que cela doit suffire à le faire taire.
Pour terminer, je crois que personne n’est dupe de la situation, qu’importe le pays qui organise, le seul objectif c’est le fric. Argent gagné par le  pays organisateur, argent des sponsors et des publicités télévisuelles, cet argent  qui dirige tout a tué l’esprit olympique bien avant que la chine s’en mêle. Pierre de Coubertin doit se retourner dans sa tombe, les sportifs qui sont sélectionnés aujourd’hui, même s’ils affirment défendre l’esprit olympique, ne défendent que leurs sponsors.
Alors si nous ne sommes pas dupes, nous pouvons nous avoir une véritable action. Bien sur il n’est pas question de nous priver des reportages sportifs (même s’ils sont en léger différé pour raison de censure) mais nous pouvons par contre boycotter la cérémonie d’ouverture. Moins il y aura de téléspectateurs devant leur poste pour cette cérémonie hautement politique et plus l’action sera réussie. Pour ma part je ne regarderais pas, à la place j’aurais une pensée pour les Tibétains opprimés et tous ceux qui sont emprisonnés en Chine. Soljenitsyne vient de mourir, y aura-t-il après ces jeux un Soljenitsyne Chinois ?
 

Patrick Crasnier
Radio Plus Toulouse
www.jazzpote.net


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.