L’interview décalée de Bruno Flaujac

Fondateur du groupe de salons de coiffure portant son nom, Bruno Flaujac est l’un des entrepreneurs les plus réputés de la région toulousaine. Ce propriétaire des 30 boutiques éponymes, encore surpris de sa réussite, voit les choses en grand et regorge d’idées pour développer sa marque. L’homme se dit « simple et dynamique »… à l’image de son interview… décalée.

 

La dernière fois que vous avez susurré des mots bleus à quelqu’un ?

Hier soir.

 

Quelle note mettriez-vous à votre physique ? (sur 20)

10.

 

En amour, quel est le secret de l’harmonie ?

Être soi-même.

 

Et la fausse note qui peut tout gâcher ?

La précipitation.

 

Quel est le compliment qui vous a le plus touché ?

« Vous êtes simple. »

 

Quel est votre principal défaut dans la vie tous les jours ?

L’égoïsme.

 

Avez-vous déjà menti sur votre âge ?

Pas encore…

 

La question que l’on ne vous a jamais posée mais à laquelle vous aimeriez répondre ?

Etes-vous heureux ?

 

Quelle est la dernière personne que vous vous êtes mise à dos ?

Ma tante.

 

Avec qui aimeriez-vous échanger votre vie le temps d’une journée ?

Une femme.

 

Quelle est la dernière chose que vous faites avant de vous coucher ?

Embrasser ma chérie Malika.

 

Pour vous, quel est le plus gros tue l’amour ?

La routine.

 

L’objet personnel qui vous tient le plus à cœur ?

Une reproduction de la Déclaration des Droits de l’Homme.

 

Quand vous partez en vacances, qu’emportez-vous toujours dans votre valise ?

Mon dentifrice.

 

Quel trait de caractère vous fait-il fuir chez les autres ?

La vanité.

 

Quelle est la dernière fois où vous avez manqué de courage ?

Je ne m’en souviens plus !

 

Quel est votre juron préféré ?

« Et merde ! »

 

Avez-vous des photos dans votre portefeuille ?

Je n’ai pas de portefeuille !

 

Que faites-vous encore en cachette ?

C’est mon secret…

 

Propos recueillis par Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.