Le tram avance ?

Six stations, 3.5 kilomètres de voie, un trafic estimé à terme de 30 000 voyageurs par jour… « Il faudra douze minutes pour aller des Arènes au Palais de Justice » indique Xavier Bonneau, directeur de la SMAT. Mais à deux mois de l’inauguration prévue du tram Garonne, les syndicats s’invitent à la table des festivités. Un préavis de grève des syndicats SUD, FO, la CGT et la CFDT a été déposé du 1er décembre au 30 avril, avec pour revendication, l’augmentation des salaires. « On a prévu de bloquer les dépôts bus et tramway à partir du 16 décembre. Si d’ici le vendredi (20 décembre, jour prévu de l’inauguration du tram, ndlr) il n’y pas eu de négociation, il n’y aura pas d’inauguration » assure Frank Delperier, secrétaire du syndicat Sud. Une action qui fait suite à celle de jeudi dernier. Une délégation de salariés de Tisséo a bloqué un premier essai du tram Garonne pour attirer l’attention des politiques présents dans la rame, dont Pierre Cohen, sur leurs conditions de travail. « Soit il s’agit d’opportunisme malheureux,  soit d’une posture politique. Le dialogue social doit pouvoir se dérouler dans un cadre serein et constructif et la méthode visant à installer un chantage est inacceptable. On ne négocie pas sur un trottoir. » avait alors déclaré le président de Tisséo-SMTC.

Claire Manaud



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.