La laïcité en danger ?

F. Laborde (sénatrice) et G. Ramade à Muret pour défendre la Laïcité

L’Etat aurait-il pris conscience d’une certaine faillite ? La Laïcité étant remise en question depuis de longs mois de par une actualité brûlante, les pouvoirs publics ont décidé de prendre le dossier en main. C’est ainsi qu’est né en 2007 l’Observatoire de la Laïcité aujourd’hui présidé par l’ancien ministre socialiste Jean-Louis Bianco. Parmi les membres de cette institution, on note la présence de la sénatrice PRG haut-garonnaise Françoise Laborde que nous avons rencontrée à Muret, où elle a profité de la journée nationale de la Laïcité, le 9 décembre dernier, pour échanger avec des lycéens de la ville : « Ces jeunes n’appréhendent pas forcément de manière égale la notion de Laïcité. On sent bien la différence entre par exemple les lycées professionnels et ceux de l’enseignement général. Il va falloir que les proviseurs mouillent la chemise pour faire passer les messages. » La sénatrice a réagi à l’actualité du moment avec l’affaire de la crèche Baby Loup et le licenciement d’une salariée voilée : « Je pense qu’une loi sur la petite enfance serait nécessaire pour encadrer les choses et éviter ce genre de situations. La Laïcité c’est aussi et surtout le vivre ensemble. » D’ailleurs en sens inverse, Françoise Laborde regrette également qu’il puisse exister des diplômes reconnus par le Vatican : « Cela ne me convient pas. » L’élue haut-garonnaise parie donc sur l’avenir en travaillant aujourd’hui sur une charte de l’élu, mais aussi en avançant la culture pour promouvoir cette Laïcité si chère à notre pays : « Il n’y a pas assez de spectacles sur ce thème-là. Il faut y réfléchir pour que les établissements scolaires puissent en proposer à leurs élèves. » Un artiste toulousain semble avoir pris de l’avance. Gilles Ramade a écrit « L’hymne de la Laïcité »… Et il était présent aux côtés de Françoise Laborde au Lycée Charles de Gaulle de Muret.

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.