Aménagement de l’ex CEAT : les riverains vigilants

CEAT JolimontDensification. Suite à la présentation du projet d’aménagement de l’ancien CEAT à Jolimont, les riverains espèrent que la phase de concertation leur permettra d’exprimer leur doute quant aux problèmes de circulations engendrés.

 

Pas de levée de boucliers en prévision mais les riverains de l’ancien Centre d’essais aéronautiques de Toulouse à Jolimont, que la Métropole va racheter à l’État, sont pour le moins attentifs. En témoigne leur présence très nombreuse à la réunion d’information qui se déroulait à la Maison de la Citoyenneté de la Roseraie, vendredi soir. Une prochaine réunion a d’ores et déjà été annoncée afin que les personnes n’ayant pu pénétrer dans la salle vendredi puissent elles aussi prendre connaissance des détails du projet d’aménagement du site qui prévoit la création de 1150 logements sur un peu plus de 13 hectares. « Il faut dire que le thème de la densification urbaine préoccupe de plus en plus les gens, on le sent bien lors de nos permanences sur le marché. Et dans ce quartier peut-être plus qu’ailleurs étant donné le nombre de projets privés ou publics qu’il y a eu ces derniers temps », remarque Alain Jerez, Président de 7 Notre Quartier, une association sensibilisée depuis longtemps sur l’avenir du site de Guillaumet puisqu’elle a été créée à l’origine pour préserver les terrains de sport qui s’y trouvent. Effectivement, ce projet d’envergure survient alors que des inquiétudes s’exprimaient déjà depuis un moment sur l’évolution du quartier et les problèmes de circulation sur la rue Louis Plana et la route d’Agde. « Sur le secteur, il y a également un site de Latécoère qui risque de ne pas rester longtemps et un autre de France Télécom qui devrait partir en 2022. Autant de possibles futurs logements qui nous font penser qu’il faut un vrai plan de déplacements dès maintenant. Or cela n’a pas l’air d’être prévu », poursuit Alain Jerez.

« Le thème de la densification urbaine préoccupe de plus en plus les gens »

Si la nature du projet et la répartition entre logements et services prévus semblent recueillir l’approbation générale, ce sont bien les problèmes de stationnement et de circulation qui sont au cœur des débats. « C’est un projet intéressant avec de la mixité, mais on a l’impression que la ville se construit selon un fil théorique. Effectivement il y a deux métros aux alentours du site, mais les gens ont besoin d’une voiture, il faut prendre en compte les usages tels qu’ils sont », note pour sa part Jean-Luc Zitter, président de l’Association des quartiers Jolimont-Marengo-La Colonne. L’autre inquiétude concerne la concertation. Même si la Métropole a prévu plusieurs actions à cet égard avec des ateliers de travail, les riverains émettent des réserves sur la durée, trop courte pour un si grand projet, mais aussi sur la nature. « Nous sommes déjà en phase de concertation pour un autre projet dans le cœur de quartier Plana et on ne peut pas dire que nous ayons été beaucoup écoutés. On a un peu peur que ce soit encore le cas », regrette Alain Jerez. Pourtant les riverains ont des propositions à faire, comme le fait d’utiliser l’espace dédié aux services pour créer des activités pour les jeunes ou une maison de retraite abordable. De même, ils préféreraient la création d’une nouvelle école plutôt que l’extension d’une déjà existante comme cela a été évoqué. Ils espèrent bien être entendus.

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.