Algérie : Elections Présidentielles… L’avenir se prépare aujourd’hui…

C’est, à l’occasion des élections présidentielles de son pays, le message que veut faire passer à ces concitoyens, Monsieur Missoum Sbih, ambassadeur d’Algérie en France. Ainsi lors de sa tournée marathon des circonscriptions consulaires, le chef de la mission diplomatique algérienne tente de démontrer aux ressortissants de son pays, vivant sur le sol de France, l’intérêt incontournable de prendre part à ce suffrage qui se tiendra le 9 avril prochain. Conscient qu’il est que l’abstention, pressentie dans la communauté immigrée, est le danger qui guette toutes les démocraties.
Pour le Journal Toulousain, son Excellence s’est volontairement prêté au jeu des questions et des réponses… Nous rappelant d’entrée de jeu ses objectifs : «Ma visite a pour ambition première d’informer, de sensibiliser mes concitoyens, vivant en France de l’importance de ce suffrage à l’élection Présidentielle de mon pays, de leur pays. Ils ont un rôle à jouer. Par cet acte civique, ils démontreront encore plus de leur attachement à leur pays.»

 
Votre Excellence, les conditions seront-elles réunies pour que ce vote soit facilité ?
Plusieurs lieux de votes seront installés ici et là dans chaque département. Oui, peut-être pour la première fois, toutes les conditions seront réunies afin que les citoyens algériens résidant en France puissent exercer librement leur droit de vote et s’assurer de la stricte application de la loi dans la transparence nécessaire. Les enjeux d’avenir sont essentiels, il faut que nos concitoyens se sentent chargés de la mission supérieure qui est la leur d’œuvrer pour leur démocratie. Et cela commence par l’acte de vote, vous le savez bien.

Une véritable transparence quant aux résultats sera garantie ?
Mon message premier, ma mission première est en direction de mes concitoyens pour leur favoriser l’opportunité de voter. Et j’ajouterai même «pour qui vous voulez». Mais votez quand même, surtout participez parce que vous êtes concernés ! Quant au sens induit de votre question, je vous rappelle que nous disposons à présent d’une expérience suffisante dans les consulats et que nous savons, à chaque fois tirer les leçons qui s’imposent. Et bien entendu que les conditions de contrôle du bon déroulement de ce scrutin seront pleinement assurées. Je vous rappelle que l’Algérie a accepté la présence d’observateurs internationaux. C’est dire si nous tenons à une totale transparence.

Pour faciliter la sensibilisation à ce vote, des actions en amont ont été engagées depuis longtemps. Pouvez-vous nous en tracer quelques lignes ?
Bien entendu, je n’attends pas qu’il y ait des élections pour me rendre dans les 18 circonscriptions consulaires. A intervalles réguliers, je consacre un minimum de 3 jours par consulat. Je vais à la rencontre des membres de la communauté, je débats avec eux, je prends note de leurs demandes. Vous savez, en 2008, j’ai même engagé des séries de rencontres avec des chefs d’entreprises, des intellectuels, des universitaires, pour ouvrir des débats, et provoquer des échanges.

Dans vos interventions vous mettez souvent en avant la notion de dimension humaine. Justement comment s’en prévaloir encore plus aujourd’hui dans cette période de crise mondiale ?

C’est justement dans ces périodes que l’on se doit de s’en préoccuper encore plus. Même si l’Algérie dispose d’une assise financière confortable qui saura lui faire traverser cette période, plus facilement que d’autres, ces mois prochains elle ne sera pas épargnée et la baisse du cours du pétrole est là pour nous le rappeler. Alors oui, aujourd’hui plus qu’hier, la dimension humaine est infiniment importante, essentielle à mes yeux. Comme vous le soulignez gentiment, elle n’est pas pour moi un effet d’annonce, mais une prise en compte quotidienne personnelle, comme pour les plus hautes autorités de mon pays.

Propos recueillis
par André G. Gallego


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.