Alain Juppé à Toulouse : « Je serais très heureux de coopérer avec Jean-Luc Moudenc en 2014 »


Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, était l’invité de « Toulouse avenir » le 19 décembre dernier, lors d’un diner-débat sur le thème « Une ville, un projet, l’exemple de Bordeaux ». Le président de cette association, Jean-Luc Moudenc (UMP) qui ne cache pas ses ambitions municipales, compte s’inspirer du modèle bordelais afin de construire son projet de campagne.

 

« On a l’impression que Bordeaux avance plus vite que Toulouse », a lancé Alain Juppé, devant la presse toulousaine. En cette période pré-électorale, Jean-Luc Moudenc juge « le témoignage d’Alain Juppé utile, car le développement de Bordeaux est reconnu à droite comme à gauche ». Les trois lignes de tramway, « la réconciliation de la ville avec son fleuve », l’agenda 21 et la rénovation des façades sont les grands projets qui ont permis à Bordeaux de se moderniser. Celle que l’on appelait « la belle endormie » s’est réveillée.

A Toulouse, Jean-Luc Moudenc voudrait revaloriser le patrimoine historique de la ville afin d’améliorer son potentiel touristique. « La politique patrimoniale à ce jour n’est pas planifiée. Il y a des opérations de grandes qualités, mais il n’y a pas de stratégie globale », avance-t-il.  Il compte également donner « une nouvelle vocation aux deux fleuves qui traversent Toulouse ». Devant près de 1000 personnes, venues au diner-débat, l’ancien maire de Toulouse était déjà en campagne. « A quoi servent les grands projets s’il y a toujours a toujours autant d’insécurité ? Des problèmes de propreté ? Et un mauvais éclairage public ? », clame-t-il devant les convives.

Alain Juppé a tenu à soutenir le candidat en vue des prochaines élections municipales. « Je serais très heureux de coopérer avec Jean-Luc Moudenc en 2014. S’il est élu, il apportera son bon sens, son humanité et sa détermination à Toulouse », a-t-il déclaré. La perspective d’une deuxième liste est adroitement esquivée, « la meilleure manière de gagner, c’est dans l’unité » répond l’ancien ministre, même si Jean-Louis Borloo a déjà ciblé Toulouse comme une ville à reconquérir. Et même si la députée européenne Christine de Veyrac (UDI) semble dans les starting-blocks… Pas de doute : l’accession à la mairie de Toulouse sera une course.

 

Coralie Bombail

 



UN COMMENTAIRE SUR Alain Juppé à Toulouse : « Je serais très heureux de coopérer avec Jean-Luc Moudenc en 2014 »

  1. Desman dit :

    « On a l’impression que Bordeaux avance plus vite que Toulouse »
    Alain Juppé ou l’art de s’envoyer des fleurs à soi-même… Sinon concrétement à part les quais (superbes je l’avoue) y’a quoi qui a vraiment bougé à Bordeaux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.