Aéroport Toulouse-Blagnac ; Le Hall D prêt au décollage

Dédié aux vols européens et internationaux, le Hall D de l’aéroport Toulouse Blagnac, inauguré le 21 janvier dernier, doit accueillir jusqu’à 8,5 millions de passagers à l’horizon 2015-2020. Sa mise en service est prévue début mars.

 
40 000 m², 103,6 millions d’euros. Des chiffres qui donnent le vertige. Le Hall D, prédit comme le futur centre de gravité de l’aéroport Toulouse-Blagnac a été inauguré la semaine dernière.
Une super structure dont la construction s’avérait plus que nécessaire, explique Jean-Michel Vernhes, Président du Directoire de l’Aéroport Toulouse-Blagnac : «Nos installations sont proches de la saturation. Elles sont dimensionnées pour recevoir et traiter dans des conditions optimales 6,5 millions de passagers par an. Nous devions donc anticiper cette saturation. L’autre raison relève de la politique engagée par l’aéroport : pour assurer et accompagner notre développement, il était nécessaire de se doter d’une infrastructure majeure, telle que le Hall D». Toutefois, un tel investissement en période de crise, peut légitimer quelques interrogations. Or, pour Jean-Michel Vernhes, les turbulences que traversent actuellement les compagnies aériennes, ne sont en rien un frein à l’ouverture de ce nouvel équipement : «Lorsque nous avons décidé la construction du Hall D, en 2001, il était impossible de prédire qu’une telle crise surviendrait quelques années plus tard. Ceci dit, elle ne remet rien en cause : le trafic aérien mondial croît, au-delà des crises ponctuelles. Nous sommes convaincus qu’une fois cette phase délicate passée, les gens reprendront à nouveau l’avion pour leurs déplacements. C’est pourquoi la mise en service du Hall D ne sera pas différée. Les premiers mois permettront d’optimiser notre outil, avant le retour de la croissance.»

1 650 m² de boutiques, 8 postes avions, 24 banques d’enregistrement

Optimiser l’outil, c’est-à-dire le rendre opérationnel. Mais pour l’heure, en partie seulement : «Nous allons déployer le Hall D progressivement, car l’un de ses atouts est la modularité. Nous ouvrirons donc, dans un premier temps, quatre postes avions sur huit et douze banques d’enregistrement sur les vingt quatre possibles.»
Parmi les autres aménagements : une galerie commerciale, rappelant dit-on, une place de village typique de la région, et ses 1 650 m² de boutiques, ainsi qu’un nouveau parking de 3 200 places. Permettant un accès direct au Hall D, son ouverture au public est annoncée pour 2011.
A l’horizon 2015-2020, le Hall D pourra a priori accueillir jusqu’à 8.5 millions de passagers. Pour le découvrir en avant-première, une journée Portes Ouvertes est organisée le 6 mars prochain.           

Claire Manaud


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.