Académie du Languedoc ; Pierre Pérez fait son entrée

Le Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Haute-Garonne vient d’être élu au 38ème Fauteuil de l’Académie du Languedoc. Les deux parrains de cette figure toulousaine incontournable n’ont pas tari d’éloges “affectives” pour «cet être vrai, sans artifices» lors de la séance solennelle de la Compagnie qui a rassemblé mardi salle des Illustres une centaine de convives.

 
Yanne Rebeschini-Descaire d’abord. La présidente du Cercle littéraire des Gourmets des Lettres a salué «un esprit libre, honnête, tolérant, une nature passionnée à la fibre humaniste» ; qualité «héritée de son père», François, qui a fui le Franquisme. «Un gisement de générosité, de gentillesse. Un homme droit, promu Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur en 2002, un citoyen du monde, au service de l’Autre», notamment au travers des actions humanitaires dont il s’occupe au sein du Lions Club.
«Quatre mots résument la vie de cet homme : Travail, amour, militantisme et fidélité» a renchéri le docteur Georges Benayoun, mettant à l’honneur ce mari, père de trois filles et grand-père de huit petits-enfants, devenu artisan carrossier à 24 ans, et aujourd’hui à la tête de sept entreprises. Mais c’est aussi Pierre Pérez, l’écrivain, qui a été encensé. En 2008, il publie un recueil de 366 formules lapidaires : “Eclats de Pierre” (éditions de l’Ixcéa) dans lequel il livre sa philosophie de vie, à méditer : «Aimer, croire et vouloir… Le tout intensément».
Après s’être paré de la cape rouge et or des Académiciens, Pierre Pérez a à son tour rendu hommage à Auguste Rivière qui occupait ce même siège depuis 1976. Pierre Pérez s’est dit «très fier» de succéder à cet ancien administrateur du Théâtre du Capitole, un «homme de conviction et d’engagement qui avait la passion du théâtre lyrique».

CM


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.