Académie du Languedoc ; Deux nouveaux Académiciens

En fin de mois dernier l’Académie du Languedoc a tenu sa séance solennelle à l’Hôtel de Région, accueillie par Nicole Belloubet, première vice-présidente du Conseil régional et elle-même Membre de l’Académie, puisque titulaire du 39ème fauteuil. Au cours de cette manifestation où deux nouveaux académiciens ont été installés, l’Académie s’est dotée d’un président d’honneur et un “membre correspondant” a été reçu, avant qu’il ne soit procédé à la remise des prix. Les nouveaux impétrants se doivent bien sûr d’être d’origine Languedocienne, soit par naissance, filiation, mariage, ou domicile, voire attaches familiales, et avoir des “qualités socioprofessionnelles méritantes”.

 
C’était évidemment le cas du colonel Serge Jop qui, élu à l’unanimité, a été installé au 24ème fauteuil, succédant ainsi à Claude Bailhe, auteur de nombreux ouvrages consacrés au régionalisme et plus particulièrement sur ses chères Pyrénées et son cher pays Toulousain.
Le nouvel impétrant, dont l’éloge a été prononcé par le président Jean-François Gourdou, ne nous est pas inconnu puisque ce militaire au riche passé international (il a servi dans pratiquement tous les pays où les troupes françaises étaient présentes et a été représentant de la France auprès de l’OTAN et de l’ONU), tarn-et-garonnais et catalan de naissance, occupe actuellement les fonctions de président départemental de la Société des Membres de la Légion d’honneur en Haute-Garonne.
Après avoir rendu hommage à son prédécesseur, le colonel Jop a souligné le rôle de la société qu’il préside et qui œuvre au quotidien aussi bien pour pratiquer l’entraide que pour contribuer à l’éducation à la citoyenneté des jeunes générations.
Le second académicien installé, est également une personnalité internationalement connue : Georges Colson, qui, rappelons le, a repris les rênes de l’entreprise familiale FRAM et vient d’être réélu, pour un troisième mandat consécutif, président du Syndicat National des Agences de Voyage, succède au 52ème fauteuil à notre regretté confrère Fernand Cousteaux.
En des termes très chaleureux, le nouvel élu a évoqué la mémoire de son ami, rappelant des traits pittoresques de cette grande figure journalistique, puis a exprimé sa  reconnaissance envers l’Académie qui l’accueillait.
Madame Simone Ayrolles, ancienne Juriste, Membre des Amis de l’Académie du Languedoc depuis longtemps a, quant à elle, été reçue, par le secrétaire perpétuel, en tant que “Membre correspondant”.
L’Académie a également admis dans ses rangs, comme président d’honneur, le poète languedocien Nadal Rey. Ce vénérable centenaire, présenté par Hubert Nonorgues et Régis Gastou, a su, devant une assistance admirative, faire revivre avec verve une vie bien remplie et consacrée, depuis la retraite et par delà sa passion de l’écriture occitane, à la reconnaissance et la prise en charge du “Mouvement des Aînés” : initiateur du projet, il l’a porté du niveau local au niveau international (et même vers l’ONU), afin de redonner aux aînés leur dignité et leur joie de vivre, en leur permettant de prouver leur utilité.
Une cérémonie dense, haute en couleurs, qu’honoraient de leur présence plus de deux cents personnes et qui a ravi organisateurs, lauréats et invités.

 

Remise des prix

- Grand prix Littéraire de l’Académie du Languedoc, présenté par Jean-François Gourdou, à Francis Pornon, Professeur de lettres et de philosophie, pour “Rêves Brisés”. Coopérant en Algérie, ce qui l’a beaucoup marqué et inspiré pour ses œuvres littéraires, il a publié 36 ouvrages de poèmes, contes et récits, nouvelles théâtre et surtout des romans.
- Prix du Livre d’Art, présenté par Alain Vaissiere, à Sébastien Vaissiere et Maryse Cararetto pour “Savoirs et Saveurs des Pyrénées Catalanes”, magnifique livre reportage expliquant les trésors et les recettes de la vie rurale traditionnelle, avec de superbes photos en couleur pleine page et textes passionnants.
- Prix d’Histoire Gracien Leblanc, présenté par José Badie, à Philippe Jarry pour “Des images sous les ailes”, livre de souvenirs et de témoignages sur la vie de son père, général d’armée et de son grand-père, amiral : une biographie de ces illustres militaires qui ont connu les glorieuses époques des découvertes coloniales et les malheureuses périodes des deux dernières guerres mondiales, tant en Afrique, qu’en Orient et en France.
- Prix de poésie occitane, présenté par Bertran de la Farge, (absent, le texte a été lu par Jean Jacques Cubaynes), à Frank Bardou pour l’ensemble de son œuvre. Actuellement le poète occitan le plus remarquable du Languedoc, il est l’auteur de plus de 40 publications dont de nombreux poèmes, en particulier sur le célèbre poète occitan, philosophe et historien du Catharisme, René Nelli.
- Prix du livre document, présenté par Yanne Rebeschini, à Michèle Tesseyre pour “Saveurs et senteurs de la Sérénissime”. Enseignante et écrivain elle est l’auteur de plusieurs livres sur l’Italie et celui pour lequel elle a été primée est réellement étonnant : un boitier décoré contenant un livre superbe avec des dessins originaux sur Venise et un petit flacon mi-parfum, mi-liqueur merveilleuse.
- Prix de peinture Renée Aspe, présenté par Jean-François Gourdou et Lucien Vieillard, à Sylvie Pradines pour l’ensemble de son œuvre. Initialement professeur d’anglais, elle s’adonne à présent totalement à sa passion, la peinture et a exposé dans plus de 30 Salons en France et à l’étranger et déjà reçu plus d’une quinzaine de prix.
- Prix de la photographie Simone Chaumel, présenté par Henri Cousse par la voix de Pierre Faget, à Joël Espie pour “Au pays de Samsara” : superbes photographies en noir et blanc, de paysages et de visages au cœur de leur environnement culturel millénaire, allant de l’Himalaya aux rivages de l’Océan Indien, fruits de voyages lointains en Inde et en Extrême Orient.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.