A Toulouse ; Le Maroc et la Communauté Marocaine à l’honneur…

Avec son 2ème Festival, le Maroc vient, comme l’an dernier, placer sous les meilleurs auspices, les festivités culturelles de notre ville et même beaucoup plus.  Ainsi durant trois jours les initiateurs de l’événement ont su nous montrer le vrai visage de ces Peuples d’Afrique, fait de spontanéité, d’accueil, de partage et d’amour fraternel… Le Festival Maroc encore une fois aura joué son rôle à merveille pour nous démontrer, s’il en était besoin que nous ne sommes rien sans les autres, rien si nous ne prenons pas en compte tout ce qui fait la force des peuples qui portent en eux, comme un filigrane indélébile, les valeurs de la Méditerranée.

 
Comme l’an dernier, à pareille époque, la “caravane” du festival s’est installée, durant 3 jours au Musée d’Art Moderne et Contemporain des Abattoirs à Saint Cyprien. Trois jours où pour la deuxième fois le lieu semblait enfin respirer, prendre sa force culturelle et bien plus.  

 


Ainsi près de 40 000 personnes ont pu, à travers les stands du “Maroc pays des Merveilles” aller à la découverte, visiter ce pays ; oui visiter, ce Maroc, terre de tous les parfums, de toutes les couleurs. Prendre conscience de sa dimension, de son désert ocre, des sommets neigeux du Haut Atlas, des palmeraies, ses arbres fruitiers, ses contrastes du bleu du ciel et de la mer, son bien-être légendaire, sous la tente, dans le village berbère créé pour la circonstance. Oui, ce week-end, il suffisait de se laisser porter par les parfums de ce Maroc que l’on aime. Pour céder à cette invitation quotidienne au rêve…

 


C’est à l’initiative de son jeune Consul Général, Monsieur Abdellah Bidoud, et avec le soutien immense de toute la communauté marocaine que l’on a pu passer du rêve à la réalité…
Et quelle réalité ! Même les plus optimistes n’auraient jamais pu imaginer, entrevoir une telle réussite tant tout fut, encore une fois,  exceptionnel. Un festival des plus éclectiques qui tour à tour nous a proposé un festival du film, des ateliers, des expositions, des conférences, même des cours de cuisine, de calligraphie, de peinture, des défilés de modes etc…

 


N’ayons pas peur de le dire, au Musée d’Art Moderne et Contemporain des Abattoirs à Saint Cyprien il y aura désormais l’avant Festival du Maroc et l’après… Avec une seule et unique vérité : avec peu de moyens mais beaucoup de volonté, de don de soi comme de professionnalisme, durant trois jours, le Maroc a offert aux Toulousains, une belle image de ce pays et de ses citoyens. Un véritable plaisir des yeux, mais pas seulement, car au-delà du dépaysement, ce 2ème Festival du Maroc aura été l’occasion de montrer des savoir-faire comme des savoir être ; le tout dans une belle fraternité, des valeurs d’humanisme qui n’ont jamais quitté ce pays.

 


Aujourd’hui plus qu’hier, le Royaume Shérifien aura montré sa force tranquille, sa confiance sereine en son destin, derrière son Excellence sa majesté le roi Mohamed VI.
Une belle expérience qui ne demande qu’à s’inscrire définitivement dans le paysage culturel toulousain et même au-delà…

Elodie Gallego


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.