Mort de Rémi Fraisse : ni responsables ni coupables

Fraisse

JUSTICE. Lundi 8 janvier, le tribunal correctionnel de Toulouse a prononcé un non-lieu dans l’affaire de la mort de Rémi Fraisse. Ni le gendarme ayant lancé la grenade ni sa hiérarchie n’ont été reconnus responsables du décès du jeune militant écologiste. La famille devrait faire appel. Nicolas Belaubre Après 3 ans d’enquête, les juges d’instruction toulousains ont conclu qu’il n’y avait « pas de charges suffisantes pour maintenir les poursuites ». Le gendarme qui a lancé la grenade mortelle, dont l’emploi a […]

Article premium

Ceci est un contenu premium.
Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l'info toulousaine autrement… en papier ou en numérique, à vous de choisir.
S'abonner
à partir de 1€ la semaine
Ce contenu est disponible à l'achat. S'il vous plaît utilisez le bouton "Buy Now" ci-dessous pour acheter le contenu.
cet article pour 0.29€
déjà abonné?
Se connecter


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.