jean-Christophe Sellin écrit à Manuel Valls

Jean-Christophe-SellinExpéditeur

Jean Christophe Sellin : Membre fondateur du Parti de Gauche aux côtés de son mentor Jean-Luc Mélenchon, il est aujourd’hui membre du bureau national en charge des élections. Candidat malheureux aux dernières élections municipales de Toulouse, il se consacre désormais à son association « Classisco » qui promeut la musique classique auprès des écoles de la ville rose.

 

Destinataire

Manuel Valls : Il est premier ministre de François Hollande depuis le 31 mars 2014. Il fut auparavant le ministre de l’Intérieur du gouvernement Ayrault (2012-2014), maire d’Evry de 2001 à 2012 et député de la première circonscription de l’Essone de 2002 à 2012.

 

“Monsieur le Premier Ministre,

 

Votre emploi du temps semble très chargé puisque vous courez du Festival de Cannes, au Panthéon sans parler du harcèlement permanent des commanditaires du Medef qui trouvent toujours que vous n’allez pas assez loin. Les ingrats. C’est injuste. Tant d’efforts devraient être mieux récompensés et vous devriez vous rapprocher de votre syndicat pour que cette peine accumulée soit créditée sur votre compte pénibilité. Parlons plutôt ici de ce qui nous rassemble: la culture, la musique, l’éducation artistique. Pour des raisons familiales, vous êtes très sensibilisé à la musique. L’éducation artistique c’est mon métier et je vais prendre un peu de temps pour vous raconter une histoire. Une belle histoire, réelle, culturelle pédagogique, républicaine et tout. Si, si ça existe encore. Instituteur en Zone d’ Education Prioritaire depuis 1984, j’ai toujours choisi de mener des projets culturels, motivants et exigeants avec mes élèves. Entre 1996 et 1999, j’ai mené un projet de sensibilisation à l’opéra d’une classe d’âge CE2- CM2 qui nous a conduits au Festival de Bayreuh à l’été 1999. L’association, Classisco, qui  avait été simplement créée pour ce projet  s’est ensuite transformée en structure-ressource pour accompagner les enseignants dans leurs projets et la  polyvalence des enseignements, ce qui n’est pas évident quand on regarde l’état de pauvreté de la formation initiale et continue.

Vous aimez bien les chiffres et les statistiques pour étayer vos démonstrations. En voilà.

« Le Préfet et le Directeur régional des affaires culturelles doivent rétablir les subventions amputées. Merci de transmettre. »

4000 CD récupérés auprès des maisons de disque pour faire des écoutes musicales dans des malles adaptées avec fiche d’écoute, livres, 265 concerts sur le temps scolaires pour 110.000 élèves, enseignants et parents, avec la collaboration de 1200 artistes, 8 éditions de la plus jeune et de plus grande fête de la musique au Zénith de Toulouse, 5CD et DVD gratuits pour 300.000 auditeurs….

 

Tout irait bien si nous n’avions pas  une baisse de 25.000 € de subventions publiques  en deux ans. Des baisses découlant directement des coupes sombres sur les ministères  et les préfectures  et indirectement par la baisse des dotations d’Etat sur les collectivités locales.

Les actions en cours sont très concrètement en danger  comme notre nouveau DVD gratuit  et 8ème Zénith Classisco, 6500 élèves, enseignants, parents le 19 juin prochain. Que faire ?

 

Depuis l’abandon du plan Lang-Tasca en 2002 pour les arts et la culture à l’école, les gouvernements successifs ont renoncé globalement à faire de l’éducation artistique. C’est pourtant la base  de la découverte de soi, des autres et de la rencontre avec les œuvres de l’Humanité. Notons que l’Etat soustraite, de fait, une mission de service public en direction d’association comme Classisco. Alors donnez-nous  au moins les moyens de faire ce travail utile, de proximité, d’innovation, d’humanité au quotidien. Vous avez très justement déclaré au Festival de Cannes que «  la baisse du budget de la culture était une erreur » et que vous alliez « maintenir voire renforcer les crédits pour l’éducation artistique ». Assez de déclaration d’amour, maintenant il faut des preuves d’amour.

Le Préfet et le Directeur régional des affaires culturelles doivent immédiatement rétablir les subventions amputées. Merci de transmettre.

Le DVD et le Zénith Classisco, c’est comme le changement, c’est maintenant.

Avec mes salutations respectueuses et vigilantes,

 

Jean-Christophe Sellin”

 

PS : Merci de aussi de demander à Mme Najat Vallaud- Belkacem qu’elle renouvelle le demi-poste mis à disposition auprès de Classisco  pour la rentrée de septembre

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.