3 questions à … Jean-Christophe Sellin

Elu à la mairie de Toulouse et à la communauté urbaine. Responsable local du Parti de Gauche.

Pierre Cohen vient de vous retirer votre délégation (Musiques) pour ne pas avoir voté son budget. Comment vivez-vous cet épisode ?

C’est le 9 janvier dernier en allant assister à une commission, que Pierre Cohen et François Briançon m’ont informé de cette décision. Cela a duré une minute. Est-ce normal de « débarquer » un élu entre deux portes ? Cela faisait trois mois que je demandais un rendez-vous avec le maire pour notamment discuter de la question de mon vote sur le budget. Je demande donc des comptes au Maire ! Qu’il s’explique !

Mais pourquoi avoir fait le choix de ne pas voter ce budget ?

Je rappelle que j’ai tout de même voté la partie dépenses, et la dissociation dans un vote est un droit. Cela voulait donc signifier que je juge la répartition politique plutôt correcte. Je me suis en revanche abstenu sur la partie recettes pour « marquer le coup » sur la question du désengagement de l’Etat. Si un tel acte n’est pas possible au sein d’une équipe municipale, c’est qu’il y a un réel problème ! Je signale qu’il y a une jurisprudence dans toutes les collectivités de France, y compris du point de vue du Tribunal Administratif, et on n’a pas à indiquer à un élu ce qu’il doit ou non voter. Il y a donc des recours possibles…

Payez-vous les conséquences de la politique nationale, et du bras-de-fer actuel entre PS et Front de Gauche ?

Je ne sais pas ce que je paye, mais le fait que le maire de la 4e ville de France prenne une décision aussi brutale envers un élu Front de Gauche, alors qu’il est en même temps président de la FNESR (fédération nationale des élus socialistes et républicains), pose en effet question. C’est donc lui qui nationalise les enjeux et qui s’inscrit dans une logique sociale-libérale extrêmement verticale.

Propos recueillis par Thomas Simonian

 

 



UN COMMENTAIRE SUR 3 questions à … Jean-Christophe Sellin

  1. SAISSE Johnny dit :

    Silence dans les rangs !
    Notre Dame des Landes…Roms…nomination des copains… and so on…
    Monsieur Cohen est bien du sérail politicien et indigne de la démocratie…
    Jean-Christophe Sellin n’a rien à faire au milieu de ces margoulins !
    Place au peuple…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.