3 façons de se déplacer grâce à l’hydrogène

La voiture de demain ?

Les véhicules roulant à l’hydrogène ne rejettent que de la vapeur d’eau. Une solution zéro émission dont les Japonais Toyota et Honda ou le Coréen Hyundai se sont fait les spécialistes. Ces trois constructeurs proposent le plus large panel de ces automobiles d’un nouveau genre. Le marché étant très peu développé, ces voitures sont encore très coûteuses à l’achat (autour de 60 000€). Et il n’est pas facile de faire le plein : par exemple, il n’y a aucune borne d’alimentation en hydrogène en Haute-Garonne.

En selle !

L’hydrogène concerne aussi les deux roues. L’été dernier, près de Rieux-de-Pelleport, en Ariège, la société Ondulia a mis gratuitement à disposition des vacanciers d’un camping trois vélos électriques à hydrogène. Les véhicules, produits par l’entreprise Pragma, basée à Biarritz, coûtent environ 8 000 euros l’unité. Pour Ondulia, spécialiste des énergies renouvelables, il s’agit de proposer une alternative pérenne à la consommation de pétrole.

SOLUTIONNETTES Vélos_Ondulia
© Ondulia

Un bus propre

À Pau, toute une ligne de bus fonctionnant à l’hydrogène sera lancée courant 2019. Avec ses huit véhicules, le dispositif est inédit en France et la production de l’hydrogène, via électrolyse, sera basée dans la ville. Un moyen de transformer « un mode de transport quotidien en un projet environnemental et humain », selon François Bayrou, le maire de Pau.

SOLUTIONNETTES Bus_Pau_Exquicity
© Exquicity

Dossier ” Tous gonflés à l’hydrogène ” :



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *