2009 à la Cité de l’Espace

Placée sous le signe de la Lune, 2009 s’annonce riche pour la Cité
de l’Espace qui a encore dévoilé la semaine dernière des nouveautés pour les petits et les grands. En route vers le parc à thème de Toulouse à bord d’une capsule lunaire !

 
21 juillet 1969, l’Américain Neil Armstrong est le premier homme à poser le pied sur la Lune. Un événement planétaire, de nouvelles perspectives pour l’avenir, un rêve pour tous les enfants… C’est ce que nous explique Leila, en mission sur la Lune en 2028 aux côtés de Vadim, dans le nouveau film diffusé au Planétarium de la Cité de l’Espace. “Rendez-vous” est un spectacle magique retraçant l’aventure de deux astronautes dans le futur, faisant redécouvrir au spectateur l’histoire de l’exploration du satellite de la Terre. «Nous voulions présenter à un large public toutes les facettes de la Lune», explique le directeur des programmes de la Cité de l’Espace Marc Moutin. «Tout est réaliste dans le scénario, c’est une volonté de notre structure.»
Après s’être plongé dans l’histoire de cette «magnifique désolation» comme l’appelle Leila dans le film, les visiteurs pourront admirer le scaphandre Mark III, premier prototype futuriste exposé en Europe. Inspiré des tenues russes, ce scaphandre a été mis au point dans le cadre du programme de reconquête lunaire Constellation de la Nasa, prévoyant d’envoyer un nouvel homme ou une nouvelle femme sur le satellite de la Terre en 2020. Unique en son genre, il est exposé aux côtés du scaphandre d’Eugène Cernan, membre de la dernière mission sur la Lune en 1972, Apollo 17.

 

Comme de vrais astronautes

Dans le cadre du parcours 2009 “Décrochez votre visa pour la Lune”, la Cité de l’Espace propose deux nouvelles animations. On ne vous habillera pas d’un scaphandre (d’ailleurs, il faut en moyenne 3 heures pour l’enfiler !) mais vous pourrez tout de même ressentir les joies de l’apesanteur grâce au simulateur de marche lunaire Moon Runner. Il existe désormais en trois tailles différentes, s’adaptant aux adultes et aux enfants à partir de deux ans. Garder l’équilibre en toute légèreté, tel est le défi de cette animation alors que le poids d’un corps est divisé par 6 sur la Lune !
Enfin, pour les amateurs de sensations fortes, la Cité de l’Espace propose de tester un siège rotatif afin d’explorer un sens ignoré par beaucoup : l’oreille interne. Il suffit de s’asseoir, de bien se cramponner et de fermer les yeux pendant qu’un animateur fait tourner le siège. «Cet engin permet de tester chez les futurs astronautes leurs limites lorsqu’on malmène cette oreille interne. Dans l’espace, elle entre en contradiction avec la vue, ce qui peut provoquer des malaises ou des nausées», explique Philippe Droneau, directeur de projet sur le parc toulousain. «Le but n’est pas de rendre malade le visiteur mais de lui montrer à petite échelle ce qui peut se passer dans le corps des astronautes.» «La Cité de l’Espace cherche toujours à faire vivre une expérience la plus réelle possible aux visiteurs», précise Bernard Burel son président. «Nous leur faisons travailler le cerveau pour l’apprentissage, le cœur pour l’émotion et le corps pour les sensations physiques.» Les passagers à destination de la Lune sont donc attendus dans le hall de la Cité de l’Espace pour un magnifique voyage !

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.