14 jours sans nouvelles… Toujours pas de signe de vie

Après avoir mis toute son énergie dans la construction d’une école près de Dharamshala, Valentin est parti pour une semaine de marche en montagne avec le groupe de bénévoles. Mais un jour de randonnée supplémentaire l’a mené trop loin dans la montagne Dhauladhar à côté de Dharamkot dans l’Etat de Himachal Pradesh.

Depuis le 22 Août, lui et François-Xavier, un jeune Bordelais, sont introuvables et demeurent sans nourriture, victimes de la mousson, peut-être blessés.

La première semaine, les autorités indiennes en collaboration avec les autorités françaises, ont sollicité l’aide de guides, de l’armée et d’hélicoptères. Les mauvaises conditions météorologiques ont malheureusement ralenti le processus de recherche et l’appel à l’aide destiné aux randonneurs de la région ne s’est pas conclu par une heureuse nouvelle.

En début de semaine, nous avons demandé l’organisation de battues et le déploiement d’hélicoptères équipés de capteurs thermiques.

 

La situation actuelle 

 

Les autorités locales ont décidé de mettre en place un système de battues et de déployer une centaine d’hommes pour les rechercher. Toutefois, la situation sur place est ralentie par les difficultés de communication entre Delhi et la province reculée (Etat d’Himachal Pradesh). Pour le moment, seule une quarantaine d’hommes est mobilisée. Bien que nous tenions à saluer l’action des autorités françaises et indiennes et leur investissement depuis le début de l’affaire, nous déplorons évidemment cette inertie entre les décisions prises en haut lieu et leur réalisation sur le terrain. Les jours se rallongent et nous appelons aujourd’hui à une accélération de la mise en place des nouvelles recherches.

A Toulouse, les médias locaux (Le Journal Toulousain, Métro news, 20minutes, La Dépêche du Midi, France 3 Midi-Pyrénées) se sont rapidement saisis de l’affaire. Toutefois, au niveau national, l’information ne semble pas se diffuser aussi bien. Aujourd’hui nous souhaiterions donc porter notre cause à l’échelle nationale, afin d’accroître la mobilisation et propager notre optimisme à une plus large échelle.

 

Soutenons-les, retrouvons-les…

 

Notre espoir réside principalement dans l’hypothèse que Valentin et François-Xavier aient été recueillis par des bergers et qu’ils soient dans l’incapacité de bouger en raison des perturbations provoquées par la mousson. Par ailleurs, nous portons une grande confiance en Valentin : c’est un grand sportif, habitué de la montagne, amoureux de la nature, et doté d’un mental solide. Il ne lâchera rien.

Suivons son exemple, soutenons-le. Propagez l’optimisme autour de cette affaire, rejoignez-nous dans notre persévérance, soutenons-les, retrouvons-les (page Facebook : « Valentin, François-Xavier, soutenons les, retrouvons les).

Notre investissement est conduit par un unique objectif : voir Valentin à nos côtés le 20 septembre, premier jour de notre entrée en 2e année à Sciences Po Toulouse.

Enfin, nous adressons toutes nos pensées aux familles de Valentin et François-Xavier. Vous n’êtes pas seuls dans ce combat.

Merci à tous ceux qui ont rejoint notre cause en participant à la mobilisation.

 

Les amis de Valentin

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.