111 des Arts : l’expo-vente qui peut changer la vie d’un enfant

IMG_2976
L’équipe de 111 des Arts et des chercheurs

 

Chaque année, à l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques, l’association 111 des Arts organise une expo-vente en vue de récolter des dons. Les recettes sont plutôt stables par rapport à l’an passé et s’élèvent à 85000 euros.

Par Simon Pialat

C’est dans l’Atrium de l’Hôpital des enfants de Purpan que se déroule la remise des chèques. En petit comité, la branche toulousaine de l’association 111 des Arts et les professionnels de la recherche locale se sont réunis pour l’occasion. L’événement a lieu chaque année et vise à récompenser les acteurs méritants œuvrant contre la maladie, sélectionnés par Alain Robert. Fin connaisseur en la matière à la tête de la commission scientifique de l’association, également président de l’Association Régionale Midi-Pyrénées pour l’Etude et le Traitement des Cancers de l’Enfant.

«Maintenir ce niveau de subventions»

Le but premier de 111 des Arts : soutenir les enfants atteints de graves maladies, dont les cancers et les leucémies, ainsi que les équipes sanitaires qui les accompagnent. Pour ce faire, elle organise préalablement une exposition-vente d’art contemporain, généralement au mois de décembre tous les ans, à l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques. Cette année, la somme récoltée s’est élevée à 85000 euros, et a été répartie entre artistes et professionnels de la santé et de la recherche.

L’association 111 des Arts n’en est pas à son coup d’essai. Née en 1995, elle s’est implantée dans trois des plus grandes villes de France : Paris, Lyon et Toulouse. Selon son président local Emmanuel Quéritet, «elle contribue à financer la recherche locale sur des projets à la pointe mondiale. Notre objectif vise maintenant à maintenir ce niveau de subventions», stable par rapport à l’an passé. «On connaît par avance les moyens dont les bénéficiaires des chèques ont besoin et si nous baissons, au niveau des dons, et bien eux-mêmes vont en pâtir.» Mais pour l’heure, voyons le verre à moitié plein et saluons le travail effectué.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.