Une rentrée qui va donner la parole aux militants

Pierre Cohen sera officiellement investi en octobre par les militants socialistes

L’échéance arrive… Les Municipales de mars 2014 sont déjà dans le viseur de tous les leaders politiques toulousains, mais le chemin risque d’être parsemé d’embûches. Prenons le cas de l’UMP qui va connaître un mois de septembre agité avec une élection interne qui pourrait s’avérer être un tournant dans la campagne de Jean-Luc Moudenc. Soucieux d’une démocratie interne à créer, ce dernier a décidé la mise en place d’une désignation par les militants UMP, des personnalités qui figureront sur sa future liste (qui sera également composée de centristes et de membres de la société civile). Les candidats à ce nouveau process devront se dévoiler aux militants du 2 au 6 septembre prochains. Si cela augure des crispations certaines au sein de l’appareil de l’UMP 31, cela pourrait s’avérer une arme de plus pour la campagne de l’ancien maire si tout se déroule dans des conditions cordiales et respectables… Cette rentrée sera cruciale également pour Christine de Veyrac. Soit sa campagne « décolle », soit la députée européenne devra en tirer les conclusions. Au Front National, la tête de liste n’est pas encore arrêtée, et si Serge Laroze est le candidat légitime, une surprise n’est pas à exclure à en croire les bruits de couloirs.

En face, dans la majorité municipale, le calme n’est qu’apparent et la tempête pourrait définitivement se lever là aussi pour cette rentrée dite « scolaire ». A la gauche de la gauche, le PCF emmené par l’élu toulousain Pierre Lacaze continue à mettre la pression sur le Parti de Gauche de son collègue au Capitole Jean-Christophe Sellin. Pour le premier, il s’agit de consolider une union autour de Pierre Cohen pour être le plus fort possible au premier tour, tandis que le second reste persuadé que l’autonomie doit être la règle pour contester le tournant « rigueur » du gouvernement Ayrault. Les militants communistes devraient se prononcer eux aussi à la rentrée pour choisir la ligne… Les écologistes feront le choix de leur tête de liste (Régis Godec et Antoine Maurice seraient sur les rangs, Gérard Onesta et François Simon y pensent) là aussi via un vote fin septembre-début octobre. La démocratie interne sera également de rigueur du côté du PRG (parti radical de gauche) où les adhérents choisiront à partir du 15 septembre prochain leurs représentants sur les listes municipales. A Toulouse, les débats pourraient être mouvementés entre les élus sortants et ceux qui auraient des velléités de contestation… D’autant que la rumeur d’une liste portée par le sénateur Jean-Pierre Plancade persiste. Quant à Pierre Cohen, il sera investi par les militants socialistes de la ville rose en octobre, avec une validation nationale de son parti début novembre. Le mois de septembre sera donc déterminant dans la course au Capitole, où du moins à la sortie nous devrions enfin connaître les forces en présence. On a hâte d’y être !

Thomas Simonian



UN COMMENTAIRE SUR Une rentrée qui va donner la parole aux militants

  1. Jacques Daniel DELAIRE dit :

    Les candidats à la candidature sur la liste de Jean-Luc Moudenc, nous les connaissons à quelques exceptions près ! Nous n’attendons guère de remous, c’est assez consensuel ! Mais laissons faire la démocratie, sans être devin je pense que ce sera une très bonne liste !
    Concernant la liste de Pierre Cohen, la cohésion sera peut être plus difficile à trouver, tant il y a des fissures idéologiques, des rancoeurs etc !
    Wait and see comme on dit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.