Un premier syndicat français dédié aux acteurs du tourisme

DSC_8272-2

Offensive. Au cours d’une Assemblée générale le 12 novembre dernier, à Toulouse, le syndicat UNSA-Tourisme et territoires a été créé. « La voix des gens de terrain n’est pas entendue, via cette première nationale, nous souhaitons prendre la parole », explique Jean Micoud, secrétaire général (également directeur adjoint à l’office de tourisme ndlr). Ce syndicat, né sur fond de réforme territoriale vient avant tout «  en prévention », le bureau craignant que ces changements ne « fragilisent l’organisation territoriale française. » Sont évidemment pointés : les restrictions budgétaires, liées à la baisse des dotations de l’Etat envers les collectivités mais aussi et surtout la crainte quant à la pérennité des emplois.

« On ne veut pas être la variable d’ajustement de la réforme territoriale »

Tous les personnels travaillant dans les Offices de tourisme, Comités départementaux du tourisme, Comités régionaux, associations de développement, agences de voyages et autres acteurs indépendants ou associatifs sont concernés. Au niveau de l’agglomération toulousaine cela représente 3000 personnes environ. « On n’est absolument pas contre la réforme mais on veut pouvoir proposer des choses ». Et d’évoquer notamment la proposition d’un rapprochement avec le privé pour la production, la commercialisation et la distribution dans le secteur du tourisme. Si la création du syndicat est toulousaine, des contacts sont d’ores et déjà noués avec les autres régions françaises. Actuellement en période de recrutement, le syndicat semble « accueilli à bras ouvert sur tout l’hexagone » et recevra dès janvier des délégations de salariés du Var, de l’Hérault et de Paca en vue de la création de nouvelles sections départementales.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.