Un Conseil Municipal qui est déjà dans la campagne: La sécurité s’invite dans le débat

Le 100% Mélenchon Jean-Christophe Sellin s’amusant à distribuer son bilan dans l’exercice de son mandat à la musique (de 2008 à 2013), les groupes d’opposition « Toulouse pour tous » et « Toulouse Métropole d’Europe » se rapprochant de plus en plus à vue d’œil (de fréquents clins d’œil entre Jean-Luc Moudenc et François Chollet) et une majorité municipale, le maire en tête, déjà prompte à défendre son bilan, notamment d’un point de vue touristique (« Cet été, un nombre de touristes sans précédent » a défendu Pierre Cohen)… Autant d’indices repérés lors du conseil municipal du 20 septembre dernier, qui amènent à penser que le virage est définitivement pris et que la campagne est désormais une réalité au Capitole. Une preuve avec le dossier des Castalides (immeuble dit de « la honte » qui comptait 399 logements) pour lequel le maire a déclaré : « Nous avons réglé le problème. » L’opposition est venue des Verts et de leur leader municipal, Régis Godec : « Le problème n’est pas réglé. Il nous reste à travailler l’accompagnement social et l’aménagement urbain… » Une attaque qui souligne bien l’autonomie dans laquelle semblent s’engager les Verts toulousains. Le chef de file de l’UMP, Jean-Luc Moudenc, avait choisi d’attaquer Pierre Cohen sur le volet sécuritaire : « L’insécurité monte. Il est temps de vous réveiller sur ce sujet. Quatre caméras de plus, est-ce à la hauteur de la 4e ville de France ? »

Pierre Cohen sur la sécurité : « Nicolas Sarkozy a échoué en dix ans »

Des critiques que le maire n’aura pas laissées longtemps sans réponse : « Je ne sais pas si Mr Valls aura réussi dans cinq ans. Ce qui est sûr, c’est que Nicolas Sarkozy a échoué en dix ans. » Marie Déqué, présidente UMP du groupe « Toulouse Métropole d’Europe » a continué son plaidoyer pour l’avenir du Canal du Midi entamé la semaine dernière dans nos colonnes, à l’occasion du congrès mondial des canaux et voies navigables qui s’est tenu dans la ville rose la semaine dernière : « C’était autant un rendez-vous touristique qu’économique, et rien n’y a été décidé. Je regrette qu’on n’ait pas saisi ce moment pour imaginer une nouvelle gouvernance. » Le maire a répliqué en soulignant le fait qu’il s’agit là de l’échec « de tous les gouvernements successifs depuis 40 ans » sur ce dossier. La question posée par le statut de métropole qui devrait être donnée à notre agglomération a été posée par le groupe communiste, et par son président Pierre Lacaze en particulier : « Avec cette mise en place nous n’assistons malheureusement pas à une nouvelle étape de la décentralisation. » Logement, sécurité, canal du Midi et patrimoine, métropole… Des sujets qui ne vont pas cesser de faire débat dans les mois qui viennent.

Thomas Simonian



UN COMMENTAIRE SUR Un Conseil Municipal qui est déjà dans la campagne: La sécurité s’invite dans le débat

  1. Romuald Pagnucco dit :

    Sarkozy ! Sarkozy ! Sarkozy ! Le maire socialiste doit être sous le charme pour nous en parler aussi souvent ! Est-il nostalgique du passé et de la facilité de dire c’est la faute à Sarkozy ?

    Pour la vidéo, tout le monde la veut mais un homme si oppose par idéologie, il me rappelle quelqu’un dans le foot … dois-je voir dans la venue cette semaine de Michel Platini, un allié dans le rejet passéiste de la vidéo ?

    Pendant ce temps là Jean-Luc Moudenc a raison de proposer des solutions modernes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.