Turbulences à Alliance Centriste

Samedi dernier s’est tenu le comité départemental du parti de Jean Arthuis « Alliance Centriste». Une échéance attendue par le landerneau, car des bruits de couloirs annonçaient un « putsch » à l’encontre de l’équipe dirigeante en place, menée par Jean-Marie Belin. Depuis l’annonce de la candidature de Christine de Veyrac aux municipales, ce dernier n’avait jamais caché une certaine défiance vis-à-vis de la stratégie déployée localement par la maison mère, l’UDI… La fronde a été lancée par Hervé Boco, un professeur de l’ESC faisant partie de la garde rapprochée de Christine de Veyrac : « Je souhaitais qu’il y ait un vote clair sur la base de la nouvelle composition des adhérents de la fédération. Cela n’a pas été possible car il y a eu blocage. Paris en a tiré les conclusions en plaçant la fédération sous tutelle. Nous ne lâcherons rien en continuant à militer, et en attendant la décision parisienne. Je pense qu’il y aura une nouvelle élection… » nous confie l’intéressé que nous avons joint. Des rumeurs sur ce scrutin avorté font part d’étudiants présents qui auraient répété la veille ladite réunion, et d’adhésions de dernière minute venues de proches du staff de l’UDI. Tous les symptômes d’un putsch seraient donc réunis. Hervé Boco conteste : « Il ne s’agit pas de faire un putsch mais plutôt de demander de la démocratie dans ce parti. Il s’agit simplement du respect des règles, de laisser vivre la démocratie militante. » Des turbulences sans doute dues à l’approche d’élections internes à l’UDI, et à une pré-campagne agitée entre Jean-Luc Moudenc et Christine de Veyrac. On vous tient informés.

 

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.