TGV à Toulouse ? « Une bouée de sauvetage pour sauver le soldat Cohen »

Le gouvernement tranchera demain

C’est demain que le gouvernement rendra son arbitrage concernant le devenir de la LGV (ligne à grande vitesse) entre Bordeaux et Toulouse, suite à la publication la semaine dernière du fameux rapport Duron qui préconise une avancée du dossier à l’horizon… 2030 ! L’enjeu est jugé suffisamment important pour l’opposition municipale, qu’elle a décidé d’en faire une cause commune : « S’il est toujours un sujet qui nous a réuni, c’est bien le TGV ; et il nous est apparu intéressant de lancer cet appel en commun » a d’ailleurs lancé l’ancien édile Jean-Luc Moudenc, entouré donc pour l’occasion d’un point presse, de François Chollet et Marie Déqué (présidents des groupes dissidents aux siens à la communauté urbaine et à la mairie). « Notre volonté est d’être relié à Paris, mais aussi à la Méditerranée » a rappelé Jean-Luc Moudenc, qui ne veut rien lâcher sur ce projet, et qui déplore les atermoiements de certaines collectivités : « L’enjeu pour notre territoire est tel que cela nécessite de prendre de la hauteur »… Comme un « scud » envoyé à la mairie de Toulouse, au Conseil Général et à la Région. François Chollet déplore lui un manque d’ambition en termes de développement économique, « je constate la fin d’un élan sacré qui met en péril ce dossier. » Jean-Luc Moudenc s’attend donc pour demain à un rendu purement politicien, qui ne répondra sans doute pas concrètement à la question de l’avenir et de la faisabilité ou non du dossier LGV, « ce sera sans doute une bouée de sauvetage pour sauver le soldat Cohen ». Avec ou sans la LGV, le point presse de ce matin aura été de toute façon un marqueur politique toulousain en vue des municipales… Il était le premier depuis 2010 à réunir les groupes « Toulouse pour tous » et « Toulouse Métropole d’Europe ». Un signal aurait-il été définitivement donné ?

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.