Sur le terrain avec le PRG portésien

Jean-Claude Valade soutien sans faille de Thierry Suaud

Le PRG de Portet-sur-Garonne qui entre clairement dans la bataille municipale, et après avoir mené des discussions avec la section PS de la ville ainsi qu’avec le maire Thierry Suaud, a décidé de repartir à l’unanimité aux prochaines municipales avec l’équipe sortante. « Au-delà du bilan que nous portons collectivement, c’est également un soutien à l’homme. Thierry Suaud est un maire à l’écoute, qui dialogue avec la population et qui sait faire confiance à son équipe. Avec lui, les problèmes sont toujours résolus », nous confie Jean-Claude Valade, actuel adjoint aux finances et membre du Cercle portésien du PRG. Le parti de Jean-Michel Baylet vient d’ailleurs de conclure un accord politique avec Thierry Suaud en vue de la constitution de la future liste municipale. Ainsi deux radicaux seraient en positions éligibles avec pour l’un d’entre eux, un poste d’adjoint : « Je suis candidat si le maire a besoin de moi», rassure d’ailleurs Jean-Claude Valade. Une personnalité de la société civile proche du PRG devrait également être sur cette liste. L’adjoint aux Finances déjà en campagne s’amuse à titiller l’opposition, et en premier chef, son leader Eric Gautier. Ce dernier a déclaré récemment à nos confrères de la Dépêche du Midi : « La mairie a confondu désendettement et désinvestissement. » La réplique de Jean-Claude Valade est sans complexe : « Je suis inquiet que le candidat de la droite puisse raconter une ineptie pareille. Il y a eu 17 millions d’euros d’investissements de 2008 à 2012, et dans le même temps la ville s’est désendettée de 4,8 millions d’euros à 2,3. Je ne sais donc pas de quoi Eric Gautier parle, et j’attends avec impatience l’audit qu’il nous a promis… » L’adjoint annonce même des projets à venir tels l’acquisition du château Ficat ou des travaux à l’école Jean Jaurès. En ce début de campagne, Jean-Claude Valade est donc confiant, « même si une élection n’est jamais gagnée d’avance, et que la confiance se gagne sur le terrain. »

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.