Sur le terrain avec Damien Laborde

Damien Laborde se présente pour la deuxième fois à Colomiers.

C’est officiel, Damien Laborde a lancé sa campagne, le 2 octobre dernier, à Colomiers. Conseiller municipal d’opposition depuis 2008, il mènera une liste soutenue par l’UMP, l’UDI, le MPF (Mouvement pour la France) et la Gauche moderne. « La droite est rassemblée à Colomiers, contrairement à la majorité sortante qui n’a jamais été aussi divisée », souligne le candidat (il y a à l’heure actuelle trois candidats à gauche, ndlr). Les axes de son programme seront révélés « au fur et à mesure », lors de réunions mensuelles thématiques. La première, qui se tiendra en novembre concernera l’emploi et l’école. D’autres aborderont les problèmes de sécurité et d’urbanisme, notamment. Chacun de ses rendez-vous sera l’occasion de découvrir quelques noms de la liste, qui sera dévoilée dans son intégralité en janvier. Et le programme suivra, en février. Dans son équipe, « 30 % seront des militants de partis associés à l’UMP et 70% seront issus de la société civile », précise Damien Laborde, qui tient à préserver un certain « suspense ». Pour l’instant, le candidat insiste sur deux engagements particuliers. S’il est élu, il promet de ne pas « augmenter les impôts locaux » et s’imposera la règle du mandat unique : « Je ne briguerai pas d’autres élections, locales ou nationales. » Avant d’en arriver là, la campagne de tractage débutera le mois prochain, avec un questionnaire qui sera distribué aux Columérins « pour juger les actions de la majorité sortante. »

 

Coralie Bombail



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.