Sarko a son fan club à Toulouse

Maxime_Boyer-5-1
Maxime Boyer, président du comité de soutien à Nicolas Sarkozy en Haute-Garonne

Ils veulent le retour de Nicolas Sarkozy à la présidence de l’UMP. Ces militants toulousains ont été portés par l’annonce de Laurence Arribagé (députée et adjointe au maire à Toulouse) qui a médiatisé son soutien à l’ancien chef de l’Etat. Un comité s’est lancé dans la foulée.

 

« Nous avons la volonté de solliciter la candidature de Nicolas Sarkozy à la présidence du parti, car il n’est toujours pas officiellement candidat », explique Maxime Boyer, président du comité de soutien et conseiller municipal délégué à la mairie de Toulouse. L’objectif, mener une campagne sur tout le territoire haut-garonnais auprès des militants UMP afin d’obtenir le maximum de parrainages possible pour Nicolas Sarkozy, qui seront ensuite envoyés à Paris (la candidature à la présidence de l’UMP nécessite le parrainage d’au moins 1% des adhérents, soit 2861 signatures).

L’organisation est rodée : « Il y aura un référent militant par circonscription, nous devons remobiliser les adhérents découragés par les vicissitudes du parti », estime Maxime Boyer. L’UMP affaibli au niveau national par les querelles internes a besoin « du leadership incontesté de Nicolas Sarkozy », selon lui. Pourtant l’ancien chef de l’Etat est lui-même visé par plusieurs enquêtes (Bettencourt, Karachi), son nom a également été cité dans l’affaire Bygmalion. Est-il vraiment l’homme de la situation pour sauver le parti de ses « vicissitudes » ?« Certaines de ces enquêtes sont anciennes et il n’a jamais été accusé de quoi que ce soit, au final il n’y a que des présomptions de culpabilité contre lui et moi je préfère croire à la présomption d’innocence », répond le président du comité.

Le retour de Nicolas Sarkozy devrait être annoncé officiellement « dans quelques heures », a déclaré Brice Hortefeu, ce matin sur Europe 1. En Haute-Garonne, les militants sont sur le qui-vive, prêt à porter leur « leader » jusqu’à la tête du parti.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.